Le Bel 20 termine quasi-inchangé

Les statistiques américaines publiées mardi, supérieures aux attendues, étaient néanmoins accueillies par un marché new-yorkais fort irrégulier, ce qui faisait hésiter les places européennes, le BEL 20 terminant ainsi sur une hausse minime de 0,01% à 3.732,64 points.

(afp) Les résultats publiés par Mobistar (64,70) et Barco (68,30) poussaient ces titres respectivement à la hausse de 1,09% et à la baisse de 4,41% alors que Belgacom (26,28) cédait pour sa part 0,83%.

Avec une hausse de 1,45%, UCB (46,33) restait la meilleure performance au sein de notre indice directeur où Solvay (92,45) gagnait 0,49%.

Les bancassureurs terminaient partagés avec des reculs de 1,31 et 0,05% en Fortis (27,14) et Dexia (18,82); KBC (81,55) gagnant de justesse 0,18%.

Umicore (100,8) et Cumerio (14,97) étaient positives de 0,4 et 0,6%. InBev (39,80) reculait de 0,4% et Colruyt (127,4) de 1,3% contrairement à Delhaize (54,95) qui s'appréciait de 0,2%. Bekaert (71,05) cédait 0,5% contrairement à D'Ieteren (251,8) qui gagnait 0,8%; Moustier/Sambre (53,90) progressant à nouveau de 2,2%. Artwork (10,09) était enfin en hausse de 1,7%, tout comme Agfa-Gevaert (18,52) et Dolmen (10,70) qui gagnaient 0,3 et près de 0,6%.

KBC arrivait en tête au rang des échanges avec 566.271 titres traités pour quelque 46 millions d'euros seulement. Fortis (1.244.304 titres et 34 millions) et UCB (695.673 titres et 32 millions) suivaient, en précédant elles-mêmes InBev et Dexia qui se réservaient des parts de l'ordre de 20 et 18 millions d'euros.

Vers 16H30, l'euro s'inscrivait à 1,2624 USD, contre 1,2637 dans la matinée et 1,2636 la veille. L'once d'or regagnait 15,05 dollars à 618,20 dollars et le lingot se négociait autour de 15.740 euros, soit une hausse de 395 euros.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés