Le Bel20 clôture sur un gain de 0,91%

La Bourse de Bruxelles s'est maintenue dans le vert tout au long de la séance de ce lundi accentuant même sa progression dans les dernières heures de transaction.

(L'écho) Après avoir débuté en hausse de 0,47%, l'indice Bel20 a en effet profité, en cours d'après-midi, de l'ouverture positive des Bourses américaines. Finalement, le Bel20 a clôturé sur un gain de 0,91% à 3.856,91 points

Les investisseurs ont pris connaissance ce matin de la première estimation de croissance en zone euro au deuxième trimestre, qui est ressortie meilleure que les attentes moyennes. Aux Etats-Unis, ce sont les chiffres de l'inflation qui sont attendus cette semaine, et, en particulier, les prix à la consommation mercredi.

Sur les 19 valeurs de l'indice Bel20, 16 s'inscrivent à la hausse, 2 à la baisse et une (KBC) reste inchangée.

Fortis a grimpé de 1,51% 29,67 euros. Fortis Investments, la division de gestion d'actifs du bancassureur Fortis, a fait état ce lundi matin d'un bénéfice net semestriel de 46 millions d'euros, en hausse de 85% par rapport à la même période de l'année passée. Suite à la publication de ces résultats, Lehman Brothers a relevé son objectif de cours sur Fortis à 29 euros contre 28 euros. Le conseil reste à "sous pondérer ".

Signant la meilleure performance de l'indice, l'action Delhaize a conclu la séance sur un gain de 1,74% à 58,45 euros profitant sans doute de l'initiative prise par deux actionnaires de son concurrent hollandais Ahold. Paulson & Co et Centaurus Capital qui détiennent ensemble 6,4% du groupe préconisent en effet une vente des actifs américains d'Ahold pour en faire un joueur 100% européen. Selon les deux fonds, la valeur d'Ahold vaudrait alors plus de 9 euros par action. Le désengagement éventuel d'Ahold des Etats-Unis pourrait offrir une occasion à Delhaize de renforcer sa présence outre-Atlantique.

Ambev, détenu à 56,92% par InBev a réalisé au deuxième trimestre de cette année un bénéfice de 175 millions d'euros contre 110,5 millions d'euros un an avant. L'action InBev s'est affichée en recul de 0,22% à 41,05 euros.

Merrill Lynch a réduit sa participation dans Umicore à 2,80% contre 3,16%. L'action a progressé de 1,07% à 99,15 euros.

En dehors du Bel20, on peut relever le bond de 14,75% enregistré par l'action Ubizen. Le titre ne fait en fait que retourner au niveau du prix de l'OPA lancée par Cybertrust, soit 2,10 euros. Ubizen a annoncé avoir achevé le second trimestre 2006 sur une perte de 341.000 euros.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés