Publicité

Le Bel20 défend ses gains de la journée (+0,49%); Punch Telematix en chute libre (-15,90%)

(L'Echo) Après avoir ouvert sur une note indécise, le Bel20 est monté en puissance en matinée. L'indice vedette a maintenu ses gains jusqu'à la clôture. Résultat, une hausse de 0,49% à 4.657,94 points à la cloche.

On pointera le nette hausse affichée par Umicore (+5,11%), qui surfe sur les recommandations de Citigroup.

Colruyt était d'humeur franchement haussier également, gagnant 2,88% alors que Fortis faisait office de lanterne rouge dans le classement du Bel20 (-0,96%).

Hors Bel20, Punch Telematix a dégringolé de 15,90% après un " profit warning ".

BOURSES EUROPEENNES

Comme la veille, les Bourses européennes ont progressé ce mercredi. La Bourse de Londres s'inscrit en hausse de 0,50% à 6.673,10 points avec une nette poussée des valeurs hôtelières à l'instar de Greene King, suite à l'offre de rachat de Blackstone sur les hôtels Hilton aux Etats-Unis. Cette annonce nourrit en effet l'espoir d'un mouvement similaire pour d'autres groupes britanniques.

A Paris, le CAC 40 a progressé de 0,47% à 6.098,08 points, bénéficiant comme Londres de l'envolée de ses valeurs hôtelières. Le DAX flirte toujours avec son record historique (+ 0,31% à 8.075,26 points) dans un marché calme où Volkswagen se distingue à nouveau après l'annonce d'un bond de ses ventes aux Etats-Unis. A Amsterdam, l'AEX a pris 0,22% à 554,25 points.

WALL STREET

Les marchés US resteront clos pour la fête nationale.

STATISTIQUES

L'indice des directeurs d'achats dans le secteur des services dans la zone euro (PMI) a progressé d'un point en juin à 58,3 points contre 57,3 points en mai. Un niveau de l'indice au-dessus de 50 indique que l'activité croît, tandis qu'un chiffre inférieur à 50 reflète une contraction de l'activité du secteur.

"L'économie des services croit à un rythme plus rapide que celle de la production manufacturière (...) Ce secteur est devenu maintenant le moteur de la croissance dans la zone euro", a commenté Jacques Cailloux, de la Royal Bank of Scotland. Cette expansion "est forte dans tous les pays de la zone euro", selon Howard Archer, du cabinet Global Insight.

Les ventes en volume du commerce de détail ont augmenté de 0,4% dans la zone euro en mai, comparé au même mois de l'année précédente, selon l'estimation publiée mercredi par l'office statistique européen Eurostat.

Par rapport à avril 2007, l'indice des ventes a diminué de 0,5% dans la zone euro. Pour l'ensemble de l'UE, les ventes de détail ont progressé de 1,8% sur un an et ont diminué de 0,1% sur le mois.

VALEURS SUIVIES CE MERCREDI

UMICORE +5,11% à 172,93 euros

Umicore est le gagnant incontesté de la journée parmi les membres sélectes de la petite famille du Bel20. Le titre a performé suite à un rapport favorable de Citigroup, qui a révisé son objectif sur la valeur de 175 euros à 190 euros. Citigroup salue notamment l'IPO de Nyrstar, planifié pour le dernier trimestre de 2007. Nysrtar est la co-entreprise créée par Umicore et Zinifex . Umicore prendra une participation d'environ 40% dans Nyrstar.

Selon certaines sources, la mise en Bourse de Nyrstar, pourrait lui permettre de lever 1,5 milliard d'euros, ce qui ferait de l'opération la plus importante de l'année sur Euronext Bruxelles.

Comme autres raisons de faire confiance au titre, Citigroup mentionne le programme de rachat d'actions propres et les perspectives des autres activités d'Umicore.

DEXIA +1,21% à 23,37 euros

ABN Amro a relevé sa recommandation sur la valeur passant de conserver à acheter.

REAL SOFTWARE +2,13% à 0,48 euros

-La société de services informatiques a annoncé ce mercredi matin l'acquisition de la société belge Axias. Spécialisée dans les projets touchant à la gestion des relations clients (CRM), au planning des ressources de l'entreprise (ERP) et à la " business intelligence " Axias a dégagé sur les douze derniers mois un chiffre d'affaires de 5 millions d'euros.

-Axia a été fondée en 2000 et a fait l'objet d'un management buy out en 2006. Elle compte aujourd'hui 50 collaborateurs.

-Le prix d'achat sera d'un maximum de 5,15 millions d'euros. Il sera entièrement payé en actions Real Software en échange des titres Axias. Quelque 34% du prix sera payable à la signature de l'accord et le solde dépendra des prestations futures.

-Real Software signale par ailleurs avoir émis 14,44 millions de warrants dans le cadre d'un plan d'options destiné à la haute direction de la société.

METRIS +0,58% à 15,49 euros

-La société belge spécialisée dans le contrôle de qualité en trois dimensions a conclu un accord portant sur le rachat des activités de la division iLS (Intelligent Laser Systems) de Virtek. Le prix de cette acquisition annoncée ce mercredi matin s'élève environ à 6 millions de dollars canadiens (CAD) en espèces. Metris s'attend à ce que ce rachat génère des bénéfices nets pour l'année 2007.

-La division iLS de Virtek Vision fournit des technologies à l'industrie de l'aviation comme des équipements avancés de projection au laser. Les revenus budgétés de cette activité s'élève pour l'année en cours à 7,6 millions de CAD.

Metris signale par ailleurs que l'acquisition de Garda a été finalisée avec succès le 2 juillet 2007.

PUNCH TELEMATIX -15,90% à 10,21 euros

-Punch Telematix a subi "une perte opérationnelle" au premier semestre 2007. Le chiffre d'affaires de 27 millions d'euros prévu pour 2007, soit une hausse de 42% par rapport à 2006, ne sera pas réalisé a averti la société.

-La société explique ce ralentissement de croissance par "la conjonction de plusieurs facteurs". Ainsi, en France, le redémarrage après la reprise d'Atimis, devenu Punch Telematix France, s'est révélé plus laborieux que prévu. Par ailleurs, Punch a retiré de la vente le FieldBox bundle, un produit en fin de vie dont les coûts opérationnels de production ne se justifient plus. Une décision dont l'impact sur le premier semestre 2007 est évaluée à environ 1,5 million d'euros.

-KBC Securities a révisé sa recommandation passant d'acheter à accumuler. L'objectif de cours est désormais fixé à 12,5 euros contre 17,5 euros auparavant.

GBL +1,14% à 92,95 euros

-Dernière étape de l'augmentation de capital de GBL : les droits de préférence qui n'ont pas été exercés ont été vendus à des investisseurs institutionnels au prix unitaire de 0,60 euro par droit.

-Avec ses droits, ils ont souscrit aux 613.764 actions qui n'avaient pas trouvé preneur lors de la souscription publique. A l'issue de cette dernière, plus de 95% des droits de préférence avaient été exercés dans la proportion d'une action nouvelle pour 10 existantes au prix unitaire de 84 euros.

-Cette augmentation de capital a permis au holding co-contrôlé par les familles Frère et Desmarais de lever 1,2 milliard d'euros.

RESILUX -2,01% à 44,33 euros

-La société Resilux active dans la production de préformes et de bouteilles PET a annoncé avoir réalisé des volumes de vente en hausse de plus de 10% au premier semestre 2007 par rapport à la même période de l'année précédente.

-D'après l'entreprise, cette hausse serait due à la croissance continue du marché des emballages en PET ainsi qu'à de nouvelles stratégies de vente s'appuyant sur la décentralisation du groupe. Le développement de nouvelles applications a permis de réorienter la production d'emballage en PET dans les secteurs des jus de fruits et des boissons bénéfiques pour la santé. Resilux a réaffirmé sa volonté d'étendre la gamme de ses produits.

-La société a indiqué que la tendance à l'amélioration de ses résultats allait se poursuivre à l'avenir. Le groupe mise en effet sur une hausse des volumes et une optimisation de l'utilisation de ses capacités de production.

CUMERIO -0,49% à 30,50 euros

La holding autrichienne A-TEC a augmenté sa participation dans l'entreprise belge Cumerio, active dans le cuivre, de 17,5 à 20,9%.

"A-TEC Industries AG considère l'acquisition de parts de Cumerio comme un investissement stratégique de longue durée dans une des entreprises européennes de l'industrie du cuivre qui donnent le ton, une entreprise qui se trouve actuellement dans un processus de consolidation", selon un communiqué de A-TEC diffusé mardi soir.

Cumerio est actuellement la cible d'une offre de 777 millions de la part de Norddeutsche Affinerie. L'offre amicale est entrain de tourner au vinaigre, Norddeutsche Affinerie ayant saisi le gendarme boursier allemand pour établir si sa banque conseil, la Commerzbank, n'a pas manqué à ses devoirs, alors que A-TEC met des bâtons dans la roue.

IBA +1,84% à 24,30 euros

-La société biomédicale IBA va démarrer la production de radiopharmaceutiques pour la Tomographie par Emission de Positons (TEP) à Dinnington (South Yorkshire), au Royaume-Uni. IBA a annoncé ce mardi après Bourse qu'elle reçu le feu vert des autorités britanniques pour la fabrication à partir de cette nouvelle unité.

-L'implantation à Dinnington est le dernier ajout au réseau de distribution d'IBA, qui compte 35 centres de production de traceurs radiopharmaceutiques TEP dans le monde. Elle desservira le nord de l'Angleterre.

-Après Bruxelles (Belgique) et Udine (Italie), Dinnington est le troisième centre de production de radiopharmaceutiques TEP ouvert par IBA en Europe cette année, ce qui porte à 17 le nombre de centres européens opérationnels.

SIPEF -0,14% à 321,05 euros

La société cote ex-dividende.

NEWTREE (prépare son entrée sur Euronext Bruxelles)

-Le chocolatier NewTree a clôturé anticipativement le 2 juillet son augmentation de capital portant sur 5 millions d'euros. L'offre en souscription publique qui s'étendait du 20 juin au 6 juillet a été sursouscrite à hauteur de 17%.

-Le prix définitif a été fixé à 16,95 euros par action. Il se situe dans la partie supérieure de la fourchette proposée comprise entre 15,13 et 17,65 euros. Les 158.093 actions émises dans le cadre de l'offre prioritaire ont été sursouscrites à hauteur de 43%. L'offre portait sur un total de 294.985 titres.

Pieter Jan Peumans

(c) L'Echo(tél: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610 cnd@mediafin.be)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés