Le Bel20 reprend de l'altitude; Fortis en hausse de 2,21%

La Bourse de Bruxelles a ouvert en hausse ce mardi matin et a confirmé son orientation haussière dans le matinée. A mi-séance le Bel20 gagnait 0,35% à 4516,54 points, s'inscrivant dans la tendance générale des marchés d'actions européens.

(l'echo) Après le repli enregistré lundi, la Bourse de Bruxelles a repris un peu d'altitude ce mardi dans le sillage de Wall Street et des autres places européennes. Le Bel20 a clôturé la séance sur un gain d 0,61% à 4.528,09 points. A noter qu'en cours de séance l'action du distributeur Colruyt a touché un plafond historique à 173,10 euros pour terminer la journée sur un gain de 0,94% à 171,90 euros. Et cela sans nouvelles spécifiques concernant la société. C'est Fortis (+2,21%) qui termine largement en tête des valeurs du Bel20 alors qu'Omega Pharma (-0,72%) ferme la marche.

BOURSES EUROPEENNES

Les autres places financières européennes sont également dans le vert. Le Dax s'est adjugé 0,52%, l'AEX 0,57% , le Footsie 0,45% et le CAC40 0,69%.

STATS

-En Europe, la croissance a rebondi à 2,7% en 2006 dans la zone euro, sa meilleure performance depuis six ans, tandis que l'indice ZEW, qui compile les attentes du secteur financier pour l'économie allemande, est repassé dans le vert en février mais à un niveau moins élevé qu'attendu.

-De leur côté, les Etats-Unis ont affiché un nouveau déficit commercial record en 2006, à 763,6 milliards de dollars, plombé par le prix du pétrole et le déséquilibre des échanges avec la Chine.

En 2005, le déficit atteignait 716,7 milliards de dollars.

C'est la cinquième année consécutive de record.

Pour le seul mois de décembre, le déficit a atteint 61,2 milliards de dollars contre 58,1 milliards en novembre. C'est une déception pour les analystes qui tablaient sur un déficit de 59,5 milliards de dollars.

Comme les années précédentes, le déséquilibre de 2006 s'explique par l'appétit des Américains pour les produits fabriqués à l'étranger, aggravé par la flambée des cours du pétrole.

VALEURS

FORTIS +2,21% à 34,17%

-Fortis s'est démarque sur Euronext Bruxelles ce mardi. Un analyste de Keefe, Bruyette and Woods (KBW) a rappelé que son bureau londonien a évoqué la semaine dernière un scénario d'une fusion entre Fortis et ABN AMRO qui procurerait des synergies de coûts annuelles de 1,6 milliard EUR réalisé essentiellement dans le wholesale banking.

-Par ailleurs, un analyste de KBC Securities a rappelé la candidature possible de Fortis pour le rachat de 50% de MPS Vita, la branche assurance vie de la banque italienne Banca Monte dei Paschi di Siena.

-Le prestataire de services financiers a, également, fait l'objet lundi d'une étude d'UBS fixant un objectif de cours à 40 EUR contre 36,3 EUR auparavant.

-Fortis présente ses résultats 2006 le 8 mars.

MOBISTAR -0,61% à 65,10 EUR

- Mobistar a annoncé, en marge du congrès mondial 3GSM de Barcelone, une diminution de ses tarifs de roaming, ces frais censés couvrir le transfert d'appels passés et reçus à l'étranger. L'ensemble des nouvelles mesures, surtout favorables aux adeptes des cartes pré-payées, devrait coûter à la filiale d'Orange (France Télécom) pas moins de 19 millions d'EUR par an. Mais Mobistar espère réduire la douloureuse en comptant sur une hausse du trafic international de ses clients.

- D'après "Het Financieele Dagblad", France Télécom a décidé de vendre sa filiale Orange aux Pays-Bas. Le groupe français, maison-mère de Mobistar, aurait confié la recherche d'acheteurs à la banque Lazard. Orange Pays-Bas est évalué à 800-850 millions d'EUR, soit une dizaine de fois son excédent brut d'exploitation (Ebitda).

RHJ INTERNATIONAL -2,88% à 15,19 EUR

-Aujourd'hui, la société a annoncé qu'Asahi Tec, l'une des entreprises qu'il détient en portefeuille, allait placer 33 millions de nouvelles actions ordinaires auprès d'investisseurs de différents pays. 80% du produit net de l'opération devrait servir à rembourser les dettes de Metaldyne, une société récemment acquise par Asahi.

-"Je ne vois aucune raison de modifier mon avis d'accumuler ni mon objectif de cours de 17,00 euros", a commenté Tom Simonts de KBC Securities. "Asahi n'est certainement pas le catalysateur du recul de ce jour, la transaction annoncée aujourd'hui était attendue. Le règlement des dettes de Metaldyne en fera d'ailleurs une société plus solide. Par ailleurs, les dernières nouvelles concernant RHJI étant positives, les prévisions demeurent optimistes."

-"Certains investisseurs se défont d'un surplus d'actions", a rajouté Simonts. "RHJI est typiquement un titre qui peut souffrir de spéculations aggressives, ce qui se traduit par des sauts de variations brusques comme celles auxquelles nous assistons aujourd'hui. De par sa configuration, RHJI est aussi un titre particulier. Il est coté en euros, or la société est active en grande partie au Japon et dépend donc du yen, qui depuis quelque temps est assez faible, a souligné Tom Simonts. La valeur intrinsèque des sociétés nippones dans le portefeuille de RHJI peut en souffrir. Dans le même temps, le yen profite à RHJI : quelque 30% du portefeuille du holding est constitué de constructeurs automobiles japonais (dont Asahi Tec et Niles International Technologies). Pour eux un yen faible constitue un avantage compétitif, dès lors que leurs frais sont moins élévés" a indiqué l'analyste.

SUCRAF + 9,27% à 15,20 EUR

- Le titre du holding anversois n'arrête plus de grimper. Il est l'objet d'une spéculation portant sur la relance d'une sucrerie en République Démocratique du Congo dont Sucraf détient environ 30%. Début 2006, l'action s'échangeait autour des 0,7 euro.

SIPEF/AVH -0,41% à 244 EUR / + 0,47% à 64,30 EUR

- La famille Baron Bracht et Ackermans & van Haaren (AvH) ont conclu une convention d'actionnaires, qui définit à long terme les accords relatifs à la gestion de leur participation respective dans le groupe côté Sipef. Les deux groupes représentent ensemble 30,43% du capital de Sipef.

- Par le biais de cette convention, la famille Baron Bracht et AvH veulent assurer à Sipef un actionnariat stable à long terme et soutenir sa stratégie, c'est-à-dire un développement agro-industriel dans la production de produits tropicaux durables.

SUEZ -0,10% à 38,34 EUR

- Selon Le Soir, Suez envisagerait de construire une centrale nucléaire de troisième génération sur le site du Tricastin, à Saint-Paul-Trois-Châteaux dans la Drôme, au bord du Rhône. Selon une note confidentielle, des préaccords auraient été signés avec les sociétés propriétaires des terrains et la conclusion d'un accord avec Areva, société spécialisée en conception de réacteur atomique, est planifiée en 2009.

UMICORE -0,21% à 140,80 EUR

- Degroof a augmenté son objectif de cours à 145,7 EUR contre 128 euros, jusque là. Même décision pour KBCS qui a porté son objectif de cours à 145 EUR contre 130 euros. KBCS a également réduit sa recommandation sur le titre en passant de acheter à accumuler.

- Umicore rendra publics ses résultats ce jeudi 15 février.

RECTICEL + 1,49% à 10,87 EUR

- KBCS a augmenté son objectif de cours à 12,50 EUR contre 10,50 euros, précédemment.

TESSENDERLO + 1,69% à 35,58 EUR

-KBCS a augmenté son objectif de cours à 40 EUR contre 33 euros précédemment.

FINANCIERE DE NEUFCOUR = 16,30 EUR

La société luxembourgeoise BIOS a signalé dans une déclaration de transparence publiée par Euronext Bruxelles qu'elle détient une participation de 5% (18.310 titres) dans la Cie Financière de Neufcour.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés