Le montant des offres de rachats plombent les cotes européennes

(l'echo) Après la très bonne performance des marchés boursiers vendredi, sous l'impulsion des titres financiers, ces mêmes valeurs ont pesé sur les indices européens ce lundi. Le marché s'inquiète en effet pour les groupes impliqués dans des rachats de concurrents à l'instar de Barclays, British Airways ou AstraZeneca, alors que certaines offres semblent surévaluées.

Au final, l'indice DJ Stoxx 50 a perdu 0,17%. A Paris, le Cac 40 a cédé 0,36%,Amsterdam -0,17 %, Londres -0,11% et Francfort -0,09 %.

VALEURS :

BARCLAYS, -2,27% à 733 pence; ABN AMRO, -1,43% à 35,77 euros ; RBoS + 0,15% à 2030 pence

- La banque Barclays, numéro trois britannique du secteur, a annoncé lundi une offre de reprise d'ABN Amro, acceptée par celle-ci, à quelque 67 milliards d'euros, le plus gros rachat bancaire jamais annoncé. La banque Barclays serait prête à débourser 36,25 euros par action ABN Amro, ce qui présente une hausse de 33% par rapport au cours de clôture du banquier néerlandais le 16 mars dernier, le dernier jour avant l'annonce officielle de discussions exclusives de rachat entre les deux banques.

- Le marché s'est inquiété de voir Barclays débourser cette forte somme, tandis que Royal Bank of Scotland, le numéro deux britannique se tient prêt à une surenchère avec l'espagnol SCH et Fortis.

- La réunion qui devait se tenir entre le consortium et ABN en début d'après midi ce lundi a toutefois été annulée. En cause, l'intention annoncée par ABN Amro ce lundi de vouloir céder sa filiale américaine LaSalle pour 21 milliards de dollars à Bank of America. Le consortium veut désormais d'abord se faire une idée des modalités de ventes de cette filiale de ABN.

ASTRAZENECA, -4,1% à 2832 pence

- La pharmaceutique AstraZeneca a surpris lundi en annonçant le rachat du laboratoire de biotechnologies américain MedImmune pour la forte somme de 15,6 milliards de dollars.

- Les analystes s'inquiètent de la prime payée qui semble quelque peu excessive.

BRITISH AIRWAYS, -0,19 à 513 pence

- Les courtiers s'inquiétaient en début de séance d'un possible rachat par British Airways, en consortium avec des fonds, de l'espagnol Iberia, dont il possède déjà 10%. Mais, la compagnie aérienne britannique a ayant indiqué qu'elle ne comptait pas investir davantage à titre personnel dans Iberia, le titre s'est repris timidement tout en clôturant malgré tout en baisse.

CARREFOUR, +0,28% à 57,56 euros

- Carrefour, la plus grande chaîne de supermarchés en Europe, a annoncé le rachat d'Atacadeo. Le rachat s'évalue à 800 millions d'euros et propulse le distributeur français au rang de plus grande chaîne de supermarchés en termes de ventes au Brésil.

SOCIETE GENERALE, -3,04% à 151,35 euros

- Le deuxième groupe bancaire français a affirmé vendredi après la clôture des échanges "qu'aucune négociation" n'était "actuellement en cours" avec sa concurrente italienne UniCredit en vue d'un rapprochement, démentant ainsi des rumeurs qui avaient porté l'action à de nouveaux sommets historiques.

Alexandre Velge

Publicité
Publicité

Echo Connect