Le Nikkei gagne 2,92% rassuré pour la consommation au Japon

Bruxelles (afp) -  L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de vendredi en forte hausse de 2,92%, les investisseurs saluant les  résultats meilleurs que prévu de groupes de distribution japonais et les jugeant rassurants pour la santé de la consommation.
L'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a bondi de 378,43 points (2,92%) à 13.323,73 points.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part progressé de 30,55 points (2,45%) à 1.278,62 points.

Le groupe d'habillement japonais Fast Retailing a révisé jeudi en nette hausse ses prévisions pour l'exercice 2007-2008 (septembre-août) après un solide premier semestre et son titre a clôturé en hausse de 5,2%, à 10.100 yens. Le premier groupe de distribution du pays, Seven & I Holdings, a également annoncé des résultats meilleurs que prévu pour 2007-2008, et a fini à 2.895 yens (+11,6%).

Selon Fumiyuki Nakanishi, analyste à SMBC Friend Securities, le marché a aussi été soutenu par l'optimisme que placent les investisseurs dans la réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du Groupe des Sept (G7: Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande Bretagne, Italie et Japon) devant se tenir dans la journée à Washington.

"Le fait que des représentants de banques de premier plan aient été invités à cette rencontre laisse penser que les banques privées et les autorités financières pourraient imaginer une sorte de filet de sécurité pour stabiliser le marché du crédit", a dit M. Nakanishi, jugeant que "cela (contribuerait) incontestablement à apaiser les craintes concernant le crédit".

Les investisseurs japonais ont aussi été confortés par le rebond de Wall Street jeudi (où le Dow Jones a gagné 0,44% et le Nasdaq 1,27%) et le recul plus fort que prévu des demandes d'allocations chômage aux Etats-Unis (selon les chiffres publiés jeudi).
Le groupe pétrolier Nippon Oil a gagné 3,9%, à 716 yens. Son concurrent Showa Shell Sekiyu a fini la séance sur une hausse de 4,7%, à 1.134 yens.

Le deuxième groupe bancaire japonais, Mizuho Financial Group, a clôturé en hausse de 5,2%, à 407.000 yens, le marché n'ayant pas tenu compte de son annonce de révision en forte baisse de ses perspectives de bénéfice net pour l'exercice qui s'est achevé fin mars.
Les autres grandes banques ont progressé, à l'instar de Mitsubishi UFJ (+1,7%, à 963 yens) et Sumitomo Mitsui Financial (+1,0% à 732.000 yens).

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés