Le PIB US sans impact sur Wall Street

(l'echo) Tiraillée entre le ralentissement de la croissance économique américaine et les solides résultats de Microsoft, la Bourse de New York a longtemps adoptée une attitude hésitante avant finalement de s'inscrire en légère hausse. A la clôture, le Dow Jones prenait 0,12% à 13.120,94 points tandis que le Nasdaq Composite gagnait 0,11% à 2.557,21 points.

Microsoft a bondi vendredi de 3,51% . Le numéro un mondial des logiciels a annoncé un bénéfice record et des ventes en forte hausse pour le premier trimestre, marqué par le double lancement du système d'exploitation Vista et d'Office 2007. Son bénéfice net trimestriel a ainsi augmenté de 66% à 4,93 milliards de dollars, et les ventes de 32% à 14,4 milliards.

Autre titre bien orienté, le groupe de restauration rapide Burger King Holdings a gagné 3,21% après avoir publié un bénéfice net trimestriel supérieur aux attentes, à 34 millions de dollars, contre une perte nette de 12 million un an auparavant. Le groupe se dit désormais en passe de dépasser son objectif d'une hausse de 6% à 7% de son chiffre d'affaires annuel.

Douche froide, en revanche, pour Broadcom. Le fabricant de semi-conducteurs a annoncé une baisse de 48% de son bénéfice trimestriel et averti que son chiffre d'affaires pourrait diminuer sur le trimestre en cours en raison de la faiblesse du marché des modem câble et des activités sans fil. Le titre a cédé 4,19%.

Le fabricant de mémoires flash Sandisk a, pour sa part, reculé de 2,63%, après avoir fait état jeudi d'une perte de 575.000 dollars sur le trimestre. SanDisk explique ce recul par la baisse du prix de vente de ses principaux produits.

Citigroup a conclu sa plus grosse acquisition en Asie, une majorité d'actionnaires de la société de courtage japonaise Nikko Cordial ayant accepté de céder leurs titres. L'action Citigroup a lâché 0,35%.

Publicité
Publicité

Echo Connect