Le scandale Madoff fait trembler l'Europe, BNP Paribas s'écrase de 10%

Les Bourses européennes ont terminé en baisse ce lundi, à l'issue d'une séance peu animée après l'annonce de la fraude du courtier américain Bernard Madoff, qui a touché banques et assurances.

  • A la clôture, Paris perdait 0,87% à 3.185,66 points, Londres 0,13% à 4.274,72 points, Amsterdam 0,26% à 247,11 points et Francfort 0,18% à 4.654,82 points.
  • Parmi les établissements financiers les plus touchés, la banque espagnole Santander (-0,46% à 6,51 euros) se dit exposée, via son fonds d'investissement Optimal, à hauteur de 2,33 milliards d'euros et le holding britannique, HBSC (-1,19% à 724,25 pence), à concurrence de 1,1 milliards d'euros, en raison de prêts accordés à des clients institutionnels, principalement des fonds de fonds qui voulaient investir avec Madoff.  
  • En France, le titre de la banque française BNP Paribas reculait de 10,05% à 39,40 euros, victime de son exposition à hauteur de 350 millions d'euros et de la suspension par la justice belge de l'opération de démantèlement de Fortis. Natixis perdait 3,38% à 1,43 euro, après avoir fait état d'une exposition indirecte à maximale évaluée à 450 millions d'euros. Société Générale (-2,40% à 35,38 euros) a déclaré pour sa part n'avoir qu'une exposition "négligeable" à Madoff, inférieure à 10 millions d'euros tandis qu'Axa (-1,40% à 15,09 euros) parle d'une exposition "non significative" pour le groupe et "bien inférieure" à 100 millions d'euros.
  • En Angleterre, RBS (-3,92% à 53,90 pence)estimait sa perte potentielle à 450 millions d'euros, via des activités de trading et de prêts à des fonds de hedge funds investis chez Madoff. Man Group (+2,54% à 252 pence) parlait de 270 millions d'euros environ et Barclays (-2,40% à 144,30 pence), exposée de "façon maximale", s'est refusée pour l'instant à tout commentaire.
  • Sur les autres marchés européens, le titre de la banque italienne, Unicredit cédait 2,52% à 1,55 euro, anticipant des pertes potentielles de 75 millions d'euros tandis que la suisse UBS (-1,46% à 14,20 francs suisses) évoquait une exposition "limitée".
  • Le distributeur textile suédois H&M, a fait part lundi d'une baisse, plus marquée que prévu, de 4% de ses ventes d'une année sur l'autre à magasins comparables en novembre.
  • Le géant de l'électroménager suédois a annoncé qu'il n'atteindrait pas ses objectifs de résultats 2008 et qu'il supprimerait 3.000 emplois au cours des prochains trimestres en guise de réponse à une chute du marché.
  • Le groupe allemand de construction électrique a été condamné lundi à une amende record de 800 millions de dollars pour avoir eu recours à la corruption pour obtenir des contrats, a-t-on appris lundi auprès des autorités judiciaires américaines.
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés