Le succès du compte d'épargne ne se dément pas

En janvier, les livrets ont attiré plus de 4,8 milliards d'euros, soit une hausse de 2,5% par rapport au mois de décembre 2009, selon les chiffres publiés par la Banque nationale de Belgique sur son site internet.

Bruxelles (L'Echo) - A la fin du mois de janvier, l'encours sur les comptes d'épargne réglementés auprès des établissements de crédits de droit belge atteignait plus de 193,5 milliards d'euros. En 2009, les sommes déposées sur les livrets avaient pulvérisé tous les records : au total, les investisseurs échaudés par la crise ont fait gonfler les comptes d'épargne de près de 39 milliards d'euros.

La quête de sécurité se poursuit donc cette année, en dépit de rendements de plus en plus maigrichons.

De nombreuses banques ont baissé leurs tarifs lors des dernières semaines. Citibank baissera dès le 10 mars prochain le taux de base de son compte Citigold de 2% à 1,75%. A la même date, le taux de base du compte Azur de Keytrade sera raboté de 2% à 1,80%, tandis que la prime de fidélité sera ramenée à 0,40%, contre 0,50%.

La semaine dernière, Argenta avait baissé les tarifs sur ses comptes d'épargne en ligne, Plus et Maxi, tandis que BNP Paribas Fortis et Fintro avaient fortement diminué le rendement des comptes d'épargne bébés, en réduisant le taux de base 2,40 à 2% et la prime de fidélité de 0,60 à 0,50%.

Mais les incertitudes sur la reprise de la croissance et la perspective de la hausse du chômage poussent les investisseurs à privilégier massivement la sécurité et la liquidité garantie par les comptes d'épargne.

C.Ma.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés