Les Bourses européennes confirment leur rebond à mi-séance

Bruxelles (L'Echo) - Les marchés européens sont en hausse ce vendredi à mi-séance, après trois séances de repli. Le rebond de Wall Street, hier, grâce à Wal-Mart, a sorti les investisseurs de la morosité.
Les valeurs des producteurs de matières premières et des fabricants de puces électroniques sont particulièrement en forme, portées par la spéculation sur la hausse des prix du pétrole et des métaux.

Vers 12h10, le CAC 40 prenait 1,10% à 4.912,96 points, le DAX 0,45% à 6.735,84 points, le Footsie 0,66% à 6.004,220 points, l'AEX 0,55% à 461,99 points. Le DJ Stoxx 50 gagnait 0,47% à 3.1689,34 points.

Sur le front des statistiques, les investisseurs surveilleront la publication, aux Etats-Unis, des prix à l'importation de mars à 14h30, avant la première estimation de l'indice de confiance des consommateurs établi par l'Université du Michigan pour avril, à 16h.

VALEURS

SUEZ +1,03% à 45,11 euros
Le PDG du groupe français Suez, Gérard Mestrallet a indiqué vendredi que si le groupe britannique d'électricité British Energy était racheté avant juin, il ne serait pas pour Suez, sans exclure de regarder le dossier après la fusion avec GDF.

EDF +2,99% à 61,61 euros
Le directeur de cabinet de Christine Lagarde, Stéphane Richard, "paraît bien placé" pour succéder au PDG du groupe énergétique Pierre Gadonneix, qui doit quitter la tête d'EDF en novembre 2009, selon Les Echos de vendredi. "Le marché ne devrait pas réellement bien accueillir cette nouvelle car il s'agirait d'un choix forcément politique issu de l'entourage de Nicolas Sarkozy (...), alors que Stéphane Richard n'a pas n'expertise dans le monde de l'électricité", ont pourtant commenté les analystes de Raymond James.

BP +1,45% à 558 pence
BHP BILLITON +1,93% à 1792 pence
BRITISH ENERGY +2,50% 758 pence

Les groupes énergétiques et miniers sont tirés vers le haut par la spéculation sur une hausse des prix.

SAFRAN +0,46% à 13,17 euros
Le groupe français de hautes technologies a réalisé au premier trimestre de 2008 un chiffre d'affaires quasi-stable (+0,2%) à 2,514 milliards d'euros, freiné par le recul des ventes de sa branche communication (-27,8%). Pour les analystes de la banque UBS, ce chiffre d'affaires " légèrement en dessous des attentes " est " décevant ".

BOUYGUES +4,68% à 45,88 euros
La banque américaine Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur le titre à "surpondérer" contre "neutre" auparavant, avec un objectif de cours rehaussé à 55 euros, soit un potentiel de hausse de plus de 20% par rapport au niveau actuel de l'action. Selon les analystes de Morgan Stanley, les actions de Bouygues sont pratiquement au plus bas depuis 20 ans, en termes de valorisation, alors que le scénario d'une récession, le plus noir pour un groupe exposé aux fluctuations cycliques, est déjà intégré dans les cours.

STMICROELECTRONICS -0,63% à 7,05 euros
Le groupe franco-italien et NXP ont annoncé la création d'une coentreprise pour regrouper leurs activités dans le domaine des technologies sans fil. Cette nouvelle structure se classera au troisième rang mondial derrière les américains Qualcomm et Texas Instruments, selon une porte-parole de STMicro. Les deux fabricants apportent des activités aux chiffres d'affaires comparables, mais STMicro détiendra une participation supérieure à celle de son rival hollandais, soit 80% du capital, et NXP recevra en échange 1,55 milliard de dollars.

UNILEVER +0,84% à 21,51 euros
Rabo Securities a réitéré sa recommandation à " acheter " sur le titre, mettant en avant une restructuration " agressive " du groupe en Europe, qui lui permettrait d'économiser 250 millions d'euros.


Vincent Georis
vincent.georis@lecho.be
(C) - L'Echo

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés