Publicité

Les Bourses européennes rebondissent, Air Berlin s'envole

©-

Aux alentours de midi, le DAX de Francfort était en hausse de 2,14% à 4.658,74 points, le CAC 40 parisien de 1,68% à 3.224 points , à Amsterdam l'AEX prenait 1,97% à 249,98 points, enfin à Londres le Footsie affichait un plus de 1,61% à 4.218,95 points.Les Bourses eruopéennes profitaient en effet de bonnes nouvelles en provenance des Etats-Unis et de la Chines annoncées mercredi

Bruxelles (L'Echo) - Après une flopée de nouvelles encourageantes mercredi, à savoir la nomination de l'ancien patron de la Fed Paul Volcker par le président élu Barack Obama à la tête d'une nouvelle équipe de conseillers économiques aux Etats unis ou encore la décision de la Chine d'abaisser ses taux d'intérêt, les principales places financières européennes ont entamé la séance sur une note positive jeudi et poursuivaient sur la même tendance à la mi-séance. Concrètement, aux alentours de midi, le DAX de Francfort était en hausse de 2,14% à 4.658,74 points, le CAC 40 parisien de 1,68% à 3.224 points , à Amsterdam l'AEX prenait 1,97% à 249,98 points, enfin à Londres le Footsie affichait un plus de 1,61% à 4.218,95 points.

Sur le front macroéconomique, aucune statistique américaine ne viendra animer la séance: les marchés us sont en effet fermés en raison de Thankskiving. Les investisseurs se contenteront donc de la confiance économique de novembre en zone euro prévue à 12h.

L'euro s'affichait en hausse jeudi en début d'échanges européens, sur un marché calme en raison des vacances de Thanksgiving, mais reprenant un peu confiance après la clôture en hausse de Wall Street et malgré des indicateurs en berne pour la zone euro.

VALEURS

XSTRASTA +8,25% à 924 pence
ERAMET +7,36% à 134,19 pence
RIO TINTO +3,64% à 1.622 pence
BHP BILLITON +1,9% à 1.185 pence

Le compartiment minier est partagé ce jeudi. D'un côté, Xstrata et Eramet s'envolent. De l'autre, Rio Tinto et BHP Billiton affichent des hausses plus mitigées, après que ce dernier ait peint un tableau assez noir des perspectives à court terme de la demande en métaux et ait défendu sa décision de renoncer à son OPA sur son concurrent Rio Tinto.

BNP PARIBAS -1,6% à 39,76 euros
- Royal Bank of Scotland a abaissé sa recommandation sur le titre de la banque française, passant d'"achat" à "conserver" sur le titre, avec un objectif de cours ramené de 70 à 38 euros.  La banque estime que la détérioration de l'économie a relevé la barre en termes de capitaux nécessaires dans le secteur. Elle pense que BNP manque de réserves sur ce plan et que l'on ne peut écarter un risque d'augmentation de capital.  Elle estime que de nouvelles dépréciations d'actifs, notamment liées aux monoliners, qui pourraient atteindre plus de deux milliards d'euros, ne peuvent être écartées.
- La Commission européenne a annoncé qu'elle prolongeait l'examen du projet de BNP Paribas de racheter à Fortis les filiales Fortis Bank, Fortis Bank Luxembourg et Fortis Assurance Belgique. La CE se donne maintenant jusqu'au 17 décembre, et non plus jusqu'au 3 décembre, pour examiner les propositions soumises afin que l'opération ne porte pas atteinte à la concurrence

NOKIA +2,34% à 11,38 euros
Le groupe finlandais numéro un mondial des téléphones portables a annoncé qu'il allait cesser de vendre et de commercialiser ses appareils au Japon, ses parts de marché étant inférieures à ses attentes.

AIR BERLIN +23% à 3,69 euros
La deuxième compagnie aérienne allemande a annoncé jeudi qu'elle maintenait ses objectifs financiers de 2008 après une forte progression de ses bénéfices au troisième trimestre. Le bénéfice net a bondi de 42,9% à 45,6 millions d'euros et le chiffre d'affaires de 8,6% à 1,062 milliard, dépassant la barre du milliard sur un trimestre pour la première fois dans l'histoire de la compagnie.

EDF +2% à 44,90 euros
RWE +0,68% à 66,33 euros
Le numéro deux de l'énergie en Allemagne RWE estime que le français EDF sera le premier bénéficiaire du plan sur l'énergie et le climat proposé au niveau européen, a dénoncé jeudi le patron de RWE, Jürgen Grossmann.
Si les droits d'émission de CO2 sont mis à 100% aux enchères en 2013, comme le souhaite la Commission, "EDF pourra en tirer jusqu'à 50 milliards d'euros d'ici 2020 des droits d'émission", a-t-il dit lors d'un congrès à Berlin.

 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés