Les Bourses européennes réduisent leurs gains en fin de séance

Bruxelles (L'Echo) - L'enthousiasme est vite retombé sur les principales places financières européennes. Aux alentours de 15 heures, les indices de notre vieux continent fleurtaient pourtant avec des hausses de 2% mais ont rapidement réduit leurs gains pour achever la séance sur des progressions plus modestes.

La publication de l'indice de l'activité industrielle de la région de Philadelphie (nord-est des Etats-Unis) qui est apparu nettement inférieure aux prévisions avec un plus bas niveau depuis février 2001 y est sans doute pour quelque chose.

Concrètement à la clôture, l'AEX néerlandais, en tête des progressions, gagnait 1,44% à 453,14 euros, le CAC 40 0,96% à 4.858,85 points, le Footsie londonien 0,65% à 5.932,20 points, et enfin le DAX se maintenait à l'équilibre avec une légère progression de 0,07% à 6.904,85 points.

VALEURS EN VUE:

ARCELORMITTAL +5,7% à 51,51 euros
- Le numéro un mondial de l'acier ArcelorMittal a annoncé une nouvelle augmentation des prix de ses aciers plats en Europe, à cause de la prochaine hausse du minerai de fer, imposée par les groupes miniers.
- Le 5 février, le groupe avait indiqué qu'il allait augmenter de 12 à 15% les prix de ses aciers plats au carbone en Europe à compter du 1er avril 2008, en raison notamment de la hausse du coût des matières premières et de l'énergie et que "d'autres augmentations pourraient être rendues nécessaires par le résultat des négociations en cours" sur le minerai de fer entre les groupes miniers et les sidérurgistes.

NESTLE +3,86% à 484,25 CHF
-Le spécialiste de l'agro-alimentaire helvétique a enregistré un exercice 2007 supérieur aux prévisions et se montre confiant pour l'avenir en se fixant des objectifs pour la décennie. Le bénéfice net a progressé de 15,8% à 10,65 milliards de francs suisses alors qu'il était attendu en moyenne à 10,22 milliards. La marge s'est améliorée de 60 points de base à 9,9%. L'Ebit, attendu à 14,83 milliards, a fait mieux que prévu avec une croissance de 12,9% à 15,02 milliards. La marge a grimpé de 50 points de base à 14%. Le chiffre d'affaires, en hausse de 9,2% à 107,55 milliards, a également battu le consensus qui le voyait à 107,14 milliards.
-Le groupe propose en conséquence de verser un dividende de 12,20 francs suisse par action au titre de l'exercice écoulé, contre 10,40 francs pour 2006.

RIO TINTO +1,59% à 5811 pence
ERAMET +11,90% à 486,50 euros
-Les minières enregistraient des scores intéressants ce jeudi.
-Rio Tinto a annoncé qu'il allait vendre ses parts de 40% dans la mine d'or de Cortez, située dans l'Etat américain du Nevada, à son partenaire sur ce site, le groupe canadien Barrick Gold, pour 1,695 milliard de dollars.
- Par ailleurs, le groupe minier français Eramet a dégagé un bénéfice net "record" de 582 millions d'euros en 2007, en hausse de 82%, tiré par les prix du nickel et du manganèse.
- Le résultat opérationnel courant a crû de 97% à 1,196 milliard d'euros et sa marge est passée de 20% en 2006 à 32% en 2007.

SOCIETE GENERALE -2,02% à 65,08 euros
- La Société Générale a dégagé un bénéfice net de 947 millions d'euros en 2007 malgré une perte de 4,9 milliards sur des "activités de marché non autorisées et dissimulées" qui a plongé dans le rouge ses comptes du quatrième trimestre, a-t-elle annoncé jeudi dans un communiqué.
- La banque a accusé une perte de 3,351 milliards au quatrième trimestre, liée à la perte de 4,911 milliards liée à la "fraude" commise par l'un de ses traders, Jérôme Kerviel, s'ajoutant les effets de la crise des "subprime" dont la facture s'élève à 2,2 milliards sur ce seul trimestre et à 2,6 milliards sur l'ensemble de l'année.
- Le résultat net 2007 chute de près de 82% par rapport à 2006 où il était de 5,221 milliards, tandis que le produit net bancaire (équivalent du chiffre d'affaires) s'inscrit en léger recul de 2,2% à près de 22 milliards d'euros.

ALLIANZ +0,33% à 118,75 euros
- Le bancassureur allemand a décidé de gâter ses actionnaires en proposant un dividende de 5,50 euros par action au titre de 2007, soit 45% de plus que l'année précédente.
- Le groupe a dégagé des résultats records en 2007, malgré la chute du bénéfice de sa filiale bancaire Dresdner Bank, affectée par la débâcle du marché des crédits hypothécaires à risque aux Etats-Unis.
- Le bénéfice net du groupe a augmenté de 13,5% à 8 milliards d'euros et le bénéfice d'exploitation de 9% à 10,9 milliards, a-t-il confirmé avant sa conférence de presse annuelle qui se tient à Munich (sud).


FIAT -1,1% à 14,64 euros
- Fiat était à contre-tendance du marché  après la nomination de son administrateur délégué Sergio Marchionne à la vice-présidence non exécutive de la banque suisse UBS, faisant craindre un désengagement du groupe turinois qu'il a redressé.
- Le conseil d'administration d'UBS a proposé de réélire Marcel Ospel à la présidence mais en limitant le mandat à un an et a décidé de nommer Sergio Marchionne vice-président non exécutif.

CONTINENTAL +2,72% à 68,72 euros
- L'équipementier automobile allemand a fortement relevé son objectif de synergies liées à l'intégration de VDO, ancienne filiale de Siemens, rachetée l'an passé.
- Le groupe mise désormais sur des synergies nettes de plus de 300 millions par an à partir de 2010, contre 170 millions annoncés précédemment, a-t-il indiqué dans un communiqué.
- Continental a finalisé en fin d'année dernière le rachat de VDO pour 11,4 milliards d'euros et est ainsi devenu ainsi le cinquième équipementier automobile au monde, hors pneumatiques.
- Le groupe s'apprêterait à supprimer environ 2.000 emplois liés à l'intégration de VDO, avaient indiqué récemment des sources industrielles à l'AFP.

BASF -2,66% à 85,35 euros
- Le géant allemand de la chimie BASF va proposer un dividende de 3,90 euros par action au titre de 2007, en hausse de 30% sur un an.
- Le groupe de Ludwigshafen (ouest) va également demander à son assemblée générale des actionnaires prévue en avril prochain la division nominale de son action par deux.

BP -1,17% à 551 pence
- La banque américaine Citigroup a abaissé sa recommandation sur le titre du géant pétrolier BP à "vendre" contre "conserver" auparavant, avec un objectif de cours pour l'action également révisé à la baisse à 530 pence contre 570 pence précédemment.
- Citigroup a justifié sa décision par les sous-investissements de BP lors du cycle récent de hausse des prix du pétrole et par le manque de visibilité quant à la croissance à long terme du groupe, au-delà de 2009.

BAE SYSTEMS +1,32% à 478,25 pence
- Le groupe d'aéronautique et de défense britannique a publié des résultats légèrement au-dessus des attentes, malgré une baisse de 45% du bénéfice net part du groupe ressorti à 1,2 milliard d'euros.

IBERDROLA -1,67% à 10 euros
- Citigroup a abaissé sa recommandation sur le titre du groupe espagnol d'électricité à "conserver" contre "acheter" auparavant et a également revu à la baisse  son objectif de cours de 11 à 10,75 euros.
- Dans une note à ses clients, la banque américaine a expliqué que les résultats du groupe publiés mercredi, qui a enregistré en 2007 un bénéfice net en hausse de 41,8% à 2,35 milliards d'euros, étaient inférieurs aux prévisions qu'elle avait faites.
- Les spéculations sur une OPA sur le groupe espagnol pourraient continuer, ajoute la maison de courtage.

TECHNIP +3,97% à 53,40 euros
- Le groupe de services pétroliers a dégagé en 2007 un bénéfice net inférieur aux attentes en chute de 38,9% à 126,3 millions d'euros, en raison de "charges élevées" sur certains projets, pour des ventes en hausse de 14% à 7,886 milliards, a annoncé jeudi le groupe français de services pétroliers.
- Tecnip s'est déclaré en outre à nouveau favorable à une acquisition ou à un rapprochement qui soit "amical" et apporte de la technologie à la société.

 

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés