Les Bourses européennes terminent en ordre dispersé

(l'echo) Les places européennes ont terminé la séance dans le vert, sauf Londres et Amsterdam. Les marchés ont profité de l'embellie sur les marchés de Shanghai et de Tokyo. Par ailleurs, les opérations de fusion-acquisition ont soutenu l'attention des investisseurs.

A la cloche, le CAC 40 était en hausse de 0,29% à 6.051,63 points et le DAX de 0,45% à 7.475,99 points. Le Footsie perdait -0,01% à 6.549,60 points et l'AEX -0,26% à 534,30 points, plombé par Aegon.

Les stocks de pétrole ont tous augmenté la semaine dernière aux Etats-Unis. Les stocks de pétrole brut ont progressé de 5,6 millions de barils à 341,2 millions de barils contre un consensus qui tablait sur une hausse de 400 000 barils. Les stocks d'essence ont augmenté de 0,4 million de barils contre un consensus de 0,3 million de barils.

Les investisseurs attendent l'annonce de la décision de politique monétaire de la Fed à 20h15.

VALEURS EN VUE

RIO TINTO +10,09% à 3.638,31 pence

- Le groupe minier a clôturé sur un record historique, tandis que BHP Billiton empochait 5,40% à 1.249 pence, battant aussi un record. Selon des rumeurs de marché, le second souhaiterait racheter le premier pour plus de 100 milliards de dollars, ce qui en ferait la troisième plus grosse acquisition de tous les temps, tous secteurs confondus. Rio Tinto a assuré dans un communiqué "ne pas être au courant" d'une telle offre. Les analystes estiment qu'une fusion des deux groupes leur permettrait de faire d'importantes économies, mais soulèverait des problèmes de concurrence dans le minerai de fer.

ALTADIS +0,40% à 50,62 euros

- Le groupe de tabac français a ouvert son livre de comptes à Imperial Tobacco et à un consortium de fonds qui ont tous deux présenté des offres.

BNP PARIBAS +4,17% à 91,15 euros

- L'action de la banque française a bien progressé, les investisseurs saluant le bénéfice net largement supérieur aux attentes du groupe bancaire français au premier trimestre, soutenu par l'italienne BNL et des performances inattendues en banque de détail en France.

AEGON - 2,94% à 15,50 euros

- Le groupe d'assurances néerlandais a publié un bénéfice net de 485 millions d'euros pour le premier trimestre, en baisse de 23% par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Le bénéfice d'exploitation du groupe a chuté de 26%, à 614 millions d'euros.

ABN AMRO -0,85% à 35,20 euros

- La Royal Bank of Scotland (RBS), la Belgo-néerlandaise Fortis et l'Espagnole Santander envisagent de lancer une offre hostile sur ABN Amro, indique mercredi le journal britannique The Times. Si les trois banques émettent une telle offre, elles le feront avant la tenue d'une assemblée extraordinaire des actionnaires qui doit se prononcer sur la vente prévue de la filiale américaine LaSalle à la Bank of America.

E.ON +1,42% à 112,50 euros

- Le numéro un allemand de l'énergie a dégagé au premier trimestre un bénéfice net ajusté de 1,974 milliard d'euros, en hausse de 33% sur un an. Le bénéfice d'exploitation (Ebit) ajusté, qui sert d'étalon pour les prévisions du groupe, a augmenté de 21% à 3,315 milliards d'euros. Les analystes interrogés par l'agence Thomson Financial n'attendaient que 2,999 milliards d'euros.

Vincent Georis

(c) L'Echo (tel: +32 2 423 17 67; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés