Les places européennes se replient, affectées par Wall Street et le pétrole

(l'echo) Il soufflait ce mercredi un vent mauvais venu d'outre-Atlantique avec une progression des commandes de biens durables plus faible que prévu en février (de 2,5% contre des attentes de 3,5%) et un discours de Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale américaine, nuancé dans ses propos relatifs à l'économie américaine, mais perçu comme plutôt négatif par le marché.

Dans le sillage de l'ouverture en baisse de Wall Street, les marchés européens ont donc cédé du terrain, affectés également par la nouvelle percée des prix pétroliers. Londres perdait en clôture 0,40%, Paris 0,62.%, Amsterdam 0,61% et Francfort 0,60%. Quant au DJ STOXX 50, il cédait 0,65%.

VALEURS A SUIVRE

VALLOUREC

Le groupe a réalisé la bonne opération de la journée, dopé par les rumeurs de spéculations sur une possible offre du groupe Arcelor Mittal. De son côté, Lakshmi Mittal a cependant assuré que son groupe n'était pas intéressé par Vallourec. Le titre a pris.4,93% à .184,70 euros.

ARCELOR MITTAL

Le géant de l'acier compte poursuivre sa stratégie de croissance en pariant sur l'essor des pays émergents. Arcelor Mittal a cependant assuré ne pas vouloir se lancer dans de grosses opérations d'acquisition. Le titre du groupe a terminé en baisse de 3,20% à 38,37 euros.

ROYAL DUTCH SHELL

La troisième compagnie pétrolière européenne peut sourire avec les prix du pétrole au plus haut depuis 6 mois. Les cours pétroliers s'envolent avec les rumeurs liées aux tensions entre l'Occident et l'Iran. Le titre a progressé ainsi de 0,60% à 25,04 euros en Bourse d'Amsterdam.

AIR FRANCE-KLM

La compagnie franco-néerlandaise a connu des turbulences mercredi du fait des prix pétroliers en hausse. L'action a terminé en baisse de 1,31% à 33,23 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect