Publicité

Les prises de bénéfices ont fait plier le Bel 20

©BLOOMBERG NEWS

Tout au long de la matinée, l'indice bruxellois a cherché une direction avant d'opter clairement pour la baisse à l'approche de la mi-séance. L’ouverture baissière de Wall Street l’a conforté dans son choix. Le Bel 20 n’a donc plus quitté le rouge et clôturé sur un recul de 1,77% à 1.751,56 points.

  • Du côté des valeurs, il fallait donc bien chercher pour trouver du vert au sein de l’indice, les bancaires exceptées. Dexia et KBC se sont en effet une nouvelle fois distinguées avec des progressions respectives de 4,57% à 2,86 euros et de 1,07%  à 12,80 euros, toujours propulsées vers le haut par un effet de rattrapage.
  • Omega Pharma s’est inscrite dans le vert également (+0,92% à 16,45 euros) après avoir atteint la veille son plus bas depuis 2003. Le marché avait sanctionné le distributeur pharmaceutique depuis la publication de ses comptes annuels pour le niveau de son endettement. Vendredi, la valeur a visiblement profité d’un courant d’achats à bon compte pour reprendre un tout petit peu de couleurs.
  • Davantage de valeurs à pointer du côté des reculs, avec notamment la baisse de 5,56% à 20,28 euros d’AB InBev, qui a annoncé plusieurs plans de stock-options pour ses cadres et employés totalisant 43 millions d'options. Ces plans seront soumis aux actionnaires du groupe lors d'une assemblée extraordinaire qui se tiendra à Bruxelles le 28 avril. Mais la valeur a surtout été victime de prises de bénéfices après son récente rally boursier.
  • Rouge sombre également pour Cofinimmo (-5,42% à 78,50 euros) pour la reprise de sa cotation après sa suspension de la veille. Les titres de la sicafi n’ont en effet pas été traités le temps que Cofinimmo boucle son placement accéléré (" accelerated bookbuilding "). La société immobilière a en effet placé 962.485 unités auprès d’investiseurs institutionnels en une séance.  Toutes les actions ont trouvé preneur au prix unitaire de 75 euros. Avec cette opération, la plus grande Sicafi belge a levé 72 millions d'euros et augmenté ses capitaux propres consolidés de 5,3%. Ces fonds seront utilisés pour financer " les engagements d'investissement " et pour " renforcer le bilan de la société. "
  • Finalement, pointons l’impact de la publication de leurs comptes annuels sur quelques valeurs. Tout d’abord, la  Compagnie Maritime Belge (CMB) qui, à cette occasion, a annoncé la distribution d’un dividende brut de 2,24 euros par action (1,68 euro net) dont un euro brut par action a déjà été distribué comme dividende intérimaire, a vu son titre lâcher 5,46% à 16,78 euros. En cause: la nuance apportée par la société dans ses prévisions annuelles.  Il y a deux mois, le transporteur maritime affirmait que les perspectives pour 2009 " restaient favorables ", précisant que la quasi-totalité de la flotte de Bocimar (sa principale filiale) était couverte en 2009 à de bons taux.Changement de ton jeudi soir: " 2009 sera sans nul doute une année lourde d'incertitudes " prédit CMB qui souligne que le groupe affiche " un solide portefeuille de couvertures ". Le marché a logiquement sanctionné l’information.
  • La société de transport maritime de produits énergétiques Exmar  a de son côté proposé un dividende en baisse par rapport à l'exercice précédent, atteignant 10 centimes d'euro.Le marché ne s’en est guère ému puisque le titre Exmar a clôturé sur un équilibre parfait à 7 euros. 
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés