Madrid largement en tête des reculs en Europe suite à l'éclatement de la bulle immobilière

Bruxelles (L'Echo) Nouvelle séance négative ce mardi pour les indices d'actions européens, dans un marché affecté par les inquiétudes sur la situation du secteur immobilier en Espagne, où les cours des grandes sociétés du secteur ont lourdement dévissé.

Les opérateurs n'ont pu trouver de réconfort auprès des statistiques américaines publiées ce mardi. Au contraire! Les reventes de logements aux Etats-Unis ont accusé en mars leur chute la plus importante en 18 ans, affectées notamment par le mauvais temps et les difficultés des acheteurs les moins riches, ce qui souligne la fragilité persistante de l'immobilier résidentiel. Les reventes de logements ont chuté de 8,4% en mars par rapport à février à 6,12 millions d'unités (en rythme annuel), a annoncé mardi le groupement national des agents immobiliers (NAR). Quant à la confiance des consommateurs américains, elle a un peu plus fléchi que prévu en avril, avec un indice en baisse à 104 points en avril contre 108,2 points en mars, a annoncé mardi l'institut de conjoncture privé Conference Board. Les analystes tablaient sur un indice à 105 points. L'indice est ainsi au plus bas depuis août dernier.

Enfin, les opérateurs se sont à nouveau inquiété de l'inflation des opérations de fusion-acquisition, avec les prix proposés par Barclays pour ABN Amro ou par AstraZeneca pour MedImmune

Sur la séance, l'indice DJ Stoxx 50 a clôturé sur un recul de 0,86% à 3854,64 points. Largement en tête des baisses, Madrid a corrigé de 2,73%. Ailleurs en Europe, Francfort a glissé de 0,89%, Londres de 0,77%, Amsterdam de 0,54% et Paris de 0,53%.

VALEURS:

SACYR VALLERHERMOSO -8,15% à 40,80 euros

- Les actions des groupes immobiliers et des constructeurs espagnols ont solidement corrigé ce mardi matin à la Bourse de Madrid, sur fond de préoccupations sur un éventuel éclatement de la bulle immobilière espagnole.

- Les prix de l'immobilier ont littéralement explosé en Espagne depuis une dizaine d'années, ce qui a provoqué un formidable renchérissement des valeurs immobilières, mais le marché est en train de s'essouffler, même si de nombreux observateurs misaient sur un atterrissage en douceur.

- Les propos du président d'Eiffage (1,80%), Jean-François Roverato, trouvent aussi un écho dans cette chute, puisque qu'il a critiqué Sacyr Vallehermoso - qui veut s'emparer de son groupe - en affirmant que la valeur des actifs immobiliers espagnols pourrait chuter.

- Le repli des valeurs immobilières à l'instar de Metrovacesa (-4,55%) s'est propagé aux autres secteur. C'est le cas notamment des valeurs du BTP et, plus encore aux valeurs bancaires nationales dont l'activité est liée aux hypothèques. Banco Sabadell a ainsi clôturé sur une chute de 5,05%.

YELL -20,2% à 488,5 pence

- L'action Yell, le numéro un britannique des annuaires professionnels, a chuté mardi à la Bourse de Londres, le groupe ayant mis en garde contre un ralentissement de son activité aux Etats-Unis.

- Goldman Sachs a abaissé sa recommandation pour le titre de "acheter" à "conserver", en réduisant surtout son objectif de cours de 630 à 454 pence.

ASTRAZENECA -1,52% à 2789 pence

- La pharmaceutique AstraZeneca a poursuivi son recul après l'annonce lundi de l'acquisition de MedImmune aux Etats-Unis pour 15,6 milliards de dollars, sans bien laisser comprendre sa stratégie dans cette affaire. Les investisseurs remarquaient notamment que le rachat ne produirait pas ses fruits avant 2009.

DANONE -2,89% à 120,6 euros

- Danone a cédé du terrain mardi à la Bourse de Paris, sur fond de commentaires prudents du groupe sur les relations avec ses partenaires en Chine et en Inde, et malgré la confirmation de ses prévisions 2007.

AKZO NOBEL +3,24% à 59 euros

- Parmi les bonnes nouvelles du jour, le groupe chimique et pharmaceutique néerlando-suédois Akzo Nobel a annoncé avoir réalisé au premier trimestre 2007 un bénéfice net en baisse de 1% à 246 millions d'euros, contre 249 millions d'euros lors de la même période il y a un an.

SKF -4,78% à 149,5 cournonnes suédoises

- Le groupe suédois SKF, premier fabricant mondial de roulements à billes, a présenté mardi des résultats record pour le premier trimestre de l'année, tirés par un important volume de ventes.

- SKF a dégagé un bénéfice net de 1,214 milliard de couronnes suédoises (132 millions d'euros) en hausse de 6,7% sur un an, a-t-il annoncé dans un communiqué. Sur la même période, il a réalisé un chiffre d'affaires de 14,371 milliards (1,56 milliard d'euros) contre 13,289 milliards au premier trimestre de 2006, soit un bond de 8,1%.

ALCATEL LUCENT +3,44% à 9,62 euros

- Alcatel Lucent a profité d'un raffermissement de ses commandes, salué par les analystes d'UBS, même si le groupe a annoncé avoir essuyé une perte ajustée d'exploitation de 260 millions d'euros au premier trimestre, période pendant laquelle il a effectué 1.900 réductions d'effectifs, soit 15% de l'objectif total.

- La directrice générale Patricia Russo a indiqué qu'à la fin du trimestre, "les commandes étaient 1,3 fois supérieures au niveau des ventes, ce qui nous rend confiants dans notre capacité à renouer avec la croissance au cours de l'année".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect