Nette détente sur le front des taux grecs

Peu avant 15 h, le taux de l'obligation d'État grecque sur 10 ans reculait nettement à 6,582%, contre 7,126% vendredi à 18h. Ce taux avait dépassé les 7,5% jeudi, un record depuis l'entrée de la Grèce dans la zone euro en 2001.

(afp/L'Echo) - Les taux des obligations d'État grecques ont nettement baissé lundi sur le marché obligataire européen, au lendemain de l'annonce d'un plan d'aide sans précédent des pays de la zone euro à Athènes.

Peu avant 15 h, le taux de l'obligation d'État grecque sur 10 ans reculait nettement à 6,582 %, contre 7,126% vendredi à 18h. Ce taux avait dépassé les 7,5% jeudi, un record depuis l'entrée de la Grèce dans la zone euro en 2001.

Le rendement de l'obligation grecque de référence perdait 53 points (100 points de base égalent 1 %) à 6,582 % contre 3,18 % pour l'obligation allemande de référence (+2 points de base).

"L'accord intervenu ce week-end est une bonne nouvelle pour l'euro et devrait aider les rendements (taux) grecs à décliner significativement", estiment les analystes obligataires de BNP Paribas.

Les pays de la zone euro ont mis dimanche à la disposition de la Grèce un plan d'aide sans précédent, passant par des prêts d'au moins 30 milliards d'euros pour l'aider à sortir de la crise budgétaire dans laquelle elle est engluée.

Les États membres de l'Eurozone vont mettre à la disposition de la Grèce des fonds via des prêts bilatéraux et tous les États membres de la zone euro participeront au plan en fonction de leurs moyens.

Le programme envisagé court sur trois ans. Le montant total pris en charge par les États membres de la zone euro pour la première année s'élèvera à 30 milliards d'euros, un montant complété par le Fonds monétaire international (FMI).

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés