Publicité
Publicité

New York contrastée à la mi-séance: DJIA -0,12%, Nasdaq +0,03%

(afp) La Bourse de New York évoluait sur une note contrastée mercredi à la mi-séance, restant freinée par les craintes entourant le secteur immobilier aux Etats-Unis: l'indice Dow Jones perdait 0,12% tandis que l'indice Nasdaq prenait 0,03%.Vers 15H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) reculait de 14,50 points à 12.061,46 points, et l'indice composite du Nasdaq avançait de 0,82 point, à 2.351,89 points.L'indice élargi Standard and Poor's 500 prenait 0,03% (+0,46 point) à 1.378,41 points.Mardi, la Bourse de New York avait terminé en nette baisse: l'indice Dow Jones avait perdu 1,97%, le Nasdaq 2,15% et le SP 500 2,04%."Les inquiétudes entourant le secteur des prêts immobiliers à haut risque aux Etats-Unis continuent de représenter un frein" à la hausse des marchés, ont estimé les analystes de Briefing.com.Les indices faisaient du yoyo depuis l'ouverture et pour les analystes de Briefing.com, la séance devrait rester très "volatile"."Le marché essaye de remonter après sa forte baisse la veille et les mouvements sont essentiellement techniques", a noté de son côté Peter Cardillo analyste d'Avalon Partners.Les marchés boursiers mondiaux, toujours fragilisés par le coup de tabac provoqué en Chine il y a deux semaines, ont de nouveau nettement décroché mercredi en raison des craintes d'une crise immobilière aux Etats-Unis qui affecterait la croissance."Les marchés craignent que les problèmes entourant les prêts à risque aux Etats-Unis puissent se répercuter sur le secteur bancaire puis à d'autres secteurs", a noté Frederic Dickson, analyste de D.A. Davidson & co."Les investisseurs semblent beaucoup plus inquiets par ce risque de contagion qu'ils ne l'ont été lors de la brusque chute de la Bourse de Shanghaï il y a deux semaines", a poursuivi l'analyste."Actuellement, les craintes liées au secteur financier semblent éclipser toute nouvelle de rachats ou de fusions", a aussi estimé M. Dickson.Le déficit des comptes courants américains a atteint un record pour la cinquième année consécutive l'an dernier, plombé par la balance commerciale. Le déficit des comptes courants a atteint 856,7 milliards de dollars en 2006, après 791,5 milliards en 2005.