Nouvelle poussée des taux longs grecs

A 17h, le rendement de l'obligation grecque à 10 ans ressortait à 7,821% contre 7,301% la veille au soir. Le différentiel ("spread") avec le Bund allemand à 10 ans, s'écartait pour s'établir à 496 points de base contre 438 points jeudi soir.

(afp) - Au moment où l'euro atteignait vendredi un nouveau plus bas depuis fin 2008, les taux grecs repartaient à la hausse, plombés par le scepticisme des investisseurs sur la capacité du plan d'aide européen à endiguer la crise.

A 17h, le rendement de l'obligation grecque à 10 ans ressortait à 7,821% contre 7,301% la veille au soir.
Le différentiel ("spread") avec le Bund allemand à 10 ans, s'écartait pour s'établir à 496 points de base contre 438 points jeudi soir.

A l'inverse, les taux longs des pays jugés les plus sûrs se détendaient, comme le Bund allemand à 10 ans à 2,855% contre 2,923% jeudi soir et l'OAT française à 3,112% contre 3,183%.

Les inquiétudes sur la viabilité de la zone euro vont en s'accroissant après que le journal El Pais a affirmé que Nicolas Sarkozy aurait agité la menace de retirer la France de l'euro pour faire plier la chancelière allemande Angela Merkel, réticente à entériner le plan de sauvetage de la Grèce.

Même démenties, ces informations de presse conjuguées à de nouvelles craintes sur la viabilité de la zone euro ont fait chuter l'euro, les places boursières européennes et de nombreuses valeurs du secteur financier.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés