Prudence de mise à Wall Street avant le sommet de l'UE

©BLOOMBERG NEWS

La Bourse de New York a fini en légère baisse mercredi, dans un marché prudent en attendant d'en savoir plus sur la manière dont l'Union européenne va aider la Grèce: le Dow Jones a perdu 0,20% et le Nasdaq 0,14%.

(afp) - Le Dow Jones Industrial Average a cédé 20,26 points, à 10.038,38 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 3,00 poin ts à 2.147,87 points. L'indice élargi Standard & Poor's 500 a reculé de son côté de 0,22% (2,39 points) à 1.068,13 points.

La place new-yorkaise a connu une journée hésitante, alors qu'"affluaient des informations contradictoires sur la possibilité que les autorités européennes annoncent un plan pour aider la Grèce à faire face à ses problèmes de déficit", ont noté les analystes de Charles Schwab. "Les courtiers essaient d'y voir plus clair".

En fin de séance, la présidence espagnole de l'UE a annoncé que les pays européens allaient apporter leur soutien à la Grèce, à la veille d'un sommet à Bruxelles. Mais le marché s'interrogeait sur les modalités d'un telle aide, dont la perspective avait fait déjà nettement rebondir Wall Street mardi.

Selon M. Pado de Cantor Fitzgerald, certains intervenants "n'ont pas apprécié" que Ben Bernanke, le président de la banque centrale américaine (Fed), évoque une stratégie de sortie de crise. Mais "il a dit que la Fed agirait quand nécessaire, ce qu'elle fait toujours", a relativisé l'analyste.

M. Bernanke a indiqué que son institution envisageait de relever son taux d'escompte, pesaient également sur le marché. Il a cependant estimé que la politique monétaire des Etats-Unis devait rester "très accommodante".


Côté résultats, le groupe américain de médias et de loisirs Walt Disney Company (+0,64% à 30,03 dollars) et le groupe publicitaire Omnicom (+1,42% à 35,75 dollars) ont diffusé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

  • Baidu, le principal moteur de recherche chinois, a bondi de 10,83% à 482,13 dollars sur le Nasdaq, où il est coté. Son bénéfice trimestriel, deux fois plus élevé qu'il y a un an, ressort supérieur aux attentes des analystes.
  • En revanche, le groupe de presse du New York Times (-9,00% à 10,62 dollars), dont le profit a pourtant dépassé les prévisions, a été sanctionné.
  • Le fabricant de semi-conducteurs Micron Technology a chuté de 5,95% à 8,54 dollars. Il va racheter à Intel (+0,25% à 19,70 dollars) et au franco-italien STMicroelectronics leur filiale Numonyx.
  • Google a abandonné 0,37% à 534,45 dollars. Le groupe internet va se lancer dans la fourniture de "réseaux internet haut-débit ultra rapide", avec une première expérience dans plusieurs régions aux Etats-Unis.
  • Les groupes informatiques Adobe (+1,39% à 32,76 dollars) et Dell (+1,48% à 13,75 dollars) bénéficiaient de relèvements de recommandations, respectivement par les analystes de Credit Suisse et Bank of America.

Le marché obligataire a baissé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 3,694% contre 3,633% mardi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,636% contre 4,568% la veille.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés