Séance discrète sur les marchés new-yorkais après le rebond de mardi

©REUTERS

La Bourse de New York a fini en légère hausse mercredi une séance indécise, au lendemain d'un fort rebond, sur un marché maintenu à flot par les valeurs bancaires et technologiques: le Dow Jones a gagné 0,06% et le Nasdaq 0,98%.

Bruxelles (L'Echo) - La séance des marchés new-yorkais de mercredi n’a été en rien comparable à celle de la veille. Après un avoir marqués leurs meilleures progressions en quatre mois mardi, les indices vedettes de Wall Street ont en effet clôturé sur des scores bien moins glorieux.

Le Dow Jones a terminé à l’équilibre (+0,06% à 6.930,40 points), le Nasdaq a tout de même pris près de 1% (+0,98% à 1.371,64 points) et enfin l’indice élargi S&P 500 a légèrement progressé (+0,24% à 721,36 points)

  • Les bancaires sont restées bien orientées mercredi à Wall Street après avoir fortement progressé la veille. Citigroup, à l'origine des mouvements de la veille, a clôturé en hausse de 6,2% à  1,54 dollars, Bank Of America de  2,92%  à  4,93 dollars ou encore JP Morgan Chase de 4,62% à  20,40 dollars.
  • Aux financières encore, American Express détonait, affichant à l'issue des échangEs une perte de  1,97% à 11,93 dollars.  Goldman Sachs vient d'intégrer le titre dans sa liste de valeurs recommandées à la vente, ce qui a pesé sur le cours.
  • L'industrie des semi-conducteurs accuse à son tour le coup de la crise et de la baisse de la demande en découlant. Ainsi, le numéro un du secteur National Semiconductor (-2% à 34,92 dollars) va réduire de 26% de ses effectifs après la forte baisse de son bénéfice  durant le troisième trimestre à 21,1 millions de dollars contre 72,9 millions  un an plus tôt. Plus tard dans la journée, c'était au tour du sous-traitant Flextronics International (+1,4% à 2,24%) d'annoncer des suppressions de postes et la fermeture de sites  escomptant de cette façon économiser jusqu'à 260 millions.
  • Le groupe pétrolier ConocoPhillips  va lui aussi réduire ses coûts à hauteur de 1,4 milliard de dollars par an car il s'attend à une stagnation de sa production. Il n'a pas l'intention de procéder à des rachats d'actions en 2009. Le titre a terminé en baisse (-0,05% à 37,98 dollars) comme l'ensemble du compartiment . Le baril a en effet accentué ses pertes après la publication des stocks de pétrole brut américain qui ont augmentés plus qu'attendu, pour achever sur un plongeon de 7%.
  • Plus divertissant, l'éditeur de jeux vidéo Take-Two Interactive a publié des résultats trimestriels plus élevés que prévu, portés par des jeux tels que"NBA 2k9", et a confirmé ses prévisions  annuelles 2009. Le groupe Apple a de son côté annoncé la sortie d'une version lancement d'une nouvelle version de son lecteur audio numérique iPod Shuffle. Si la séance n'a pas porté le premier (-5,3% à 6,49 dollars), le second s'en sort sur une jolie hausse (+4,57% à 92,68 dollars).
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés