Tokyo chute de 3,10%, miné par la crise grecque

"La raison de la chute, tout le monde la connaît: la Grèce. Le marché prend en compte la possibilité que le problème grec s'étende à l'Espagne et au Portugal", a expliqué Hideaki Higashi, analyste chez SMBC Friend Securities.

(afp) - L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de vendredi sur un plongeon de 3,10%, perdant 331,10 points à 10.364,59 points, sur un marché miné par les craintes d'extension de la crise grecque à d'autres pays de la zone euro et par l'appréciation du yen.
Le Nikkei a perdu jusqu'à 4,10% en début de séance, avant de limiter sa chute dans l'après-midi.
Le principal indice tokyoïte a cumulé une perte de 6,27% en deux jours, au cours desquels il a par ailleurs effacé tous ses gains depuis le début de l'année. Sur 2010, le Nikkei est désormais en baisse de 1,72%.
L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part cédé vendredi 24,98 points (-2,61%) à 931,74 points.
"La raison de la chute, tout le monde la connaît: la Grèce. Le marché prend en compte la possibilité que le problème grec s'étende à l'Espagne et au Portugal", a expliqué Hideaki Higashi, analyste chez SMBC Friend Securities.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés