Publicité
Publicité

Tokyo clôture en légère hausse

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi en très légère progression de 0,09%, à la faveur d'un petit recul du yen face au dollar et de hausses des valeurs bancaires, dans un marché plutôt confiant.

(afp) - L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi en très légère progression de 0,09%, à la faveur d'un petit recul du yen face au dollar et de hausses des valeurs bancaires, dans un marché plutôt confiant.

A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a gagné 10,51 points pour s'afficher à 11.292,83 points.
L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté pris 4,75 points (+0,48%) à 995,54 points.

L'activité a été relativement soutenue avec 2,39 milliards d'actions échangées sur le premier marché.

Les achats ont encore été motivés par des espoirs de poursuite de l'amélioration de la conjoncture mondiale, ce qui a profité au secteur bancaire, selon des opérateurs.

Le titre de la banque Sumitomo Mitsui a progressé de 4,15% à 3.260 yens, celui de sa concurrente Mizuho de 2,19% à 187 yens, tandis que l'action de Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG) augmentait de 2,65% à 503 yens.

Les variations des cours des monnaies dans un sens favorable aux entreprises japonaises ont également joué, selon des opérateurs.

La devise japonaise est actuellement sur une tendance baissière face au dollar et à l'euro, ce qui est positif pour les groupes exportateurs nippons.

Mercredi, le dollar s'échangeait aux alentours de 94 yens, soit un niveau un peu plus élevé que la veille.

Toutefois, cet effet bénéfique sur les valeurs nippones s'est estompé en fin de séance, ce qui a entraîné un léger repli des titres d'entreprises très sensibles comme Sony dont l'action a fini en baisse de 0,7% à 3.490 yens. Panasonic, Sanyo ou encore Toshiba ont terminé à des cours inchangés ou presque par rapport à ceux de mardi.

L'action Hitachi a pour sa part gagné 1,64% à 372 yens.

Dans le secteur de l'automobile, le titre Toyota a cédé 0,40% à 3.760 yens, tandis que celui de son concurrent Nissan déclinait dans des proportions voisines, de 0,36% à 825 yens. La Bourse de Tokyo a fermé peu avant la confirmation d'une alliance industrielle assortie d'échanges de parts de capital avec le constructeur allemand Daimler.

Des courtiers ont enfin signalé le repli des titres des fabricants de téléphones portables japonais, en raison de possibles modifications légales, actuellement à l'étude, dans le but de favoriser la saine concurrence. Le cas échéant, ces dispositions pourraient aider des étrangers à faire une percée au Japon et accélérer les rapprochements dans le secteur nippon, où s'affrontent un nombre trop jugé trop important de fabricants locaux.

L'action de Sharp, premier pourvoyeur de mobiles au Japon, a perdu 0,66% à 1.212 yens et celle de Fujitsu a décliné de 1,44% à 616 yens.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés