Tokyo dopée aux bons résultats des sociétés

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de jeudi en forte hausse de 2,18%, les investisseurs saluant les bons résultats financiers publiés par les grandes entreprises japonaises.

(AFP) L'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a gagné 226,52 points (+2,18%) en clôture pour s'afficher à 10.620,55 points.
L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau est monté pour sa part de 15,07 points (+1,62%) à 947,90 points.
L'activité a été moyenne avec 2,27 milliards d'actions échangées sur le premier marché.
De nombreux poids-lourds de la cote ont publiés des résultats financiers bénéficiaires ces derniers jours, comme Sharp, Toyota ou Nissan.
"Le marché est excité de voir des gains importants", a expliqué Tsuyoshi Kawata, analyste chez Nikko Cordial Securities.


Parmi les groupes ayant annoncé des bénéfices, le fabricant de pneus Bridgestone a gagné 2,05% à 1.640 yens, le groupe de technique de l'image Canon 1,72% à 4.140 yens, l'entreprise de jeu vidéo Nintendo 3,69% à 27.810 yens, le groupe de produits électroniques Sharp 1,26% à 1.125 yens.


Chez les constructeurs automobiles ayant passé l'année 2009-2010 dans le vert, Honda a grimpé de 1,49% à 3.075 yens, Mitsubishi Motors 2,48% à 124 yens, Suzuki Motor de 3,85% à 1.968 yens. Mazda qui a annoncé une perte nettement inférieure à l'année précédente et prévu un gain cette année, a bondi de 5,12% à 267 yens.


Les deux plus grandes banques du Japon, Mitsubishi UFJ Financial Group et Mizuho Financial, ont fait l'objet d'intenses transactions, gagnant respectivement 2,90% à 462 yens et 2,48% à 165 yens, à la veille de la publication de leurs résultats.
Le conglomérat Hitachi a été l'une des autres vedettes du jour, gagnant 2,50% à 410 yens avec un très gros volume de titres échangés. Les investisseurs ont bien accueilli la publication de sa perte, inférieure à ce qui était craint, et ses perspectives de bénéfices à venir.
M. Kawata a toutefois prévenu qu'il était "trop tôt pour être exagérément optimiste", citant la cherté du yen comme une menace pour les groupes exportateurs.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés