Tokyo: le Nikkei cède 1,05%

Bruxelles (afp) - L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi sur une nouvelle baisse de 1,05%, les investisseurs n'étant pas enclins à acheter après le repli de Wall Street mardi et des annonces de résultats d'entreprises américaines décevants, selon les opérateurs.

L'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a cédé 138,54 points pour s'afficher en clôture à 13.111,89 points. Il avait déjà perdu près de 200 points mardi.
L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part abandonné mercredi 19,79 points (-1,54%) à 1.262,90 points.

Selon des courtiers, les donneurs d'ordres ont aussi été démotivés par le Fonds monétaire international (FMI) qui a chiffré mardi à 945 milliards de dollars les pertes potentielles des banques et autres institutions financières dues à la crise des crédits hypothécaires à risque américains ("subprime").

Les valeurs immobilières et financières ont perdu du terrain, les investisseurs procédant à des prises de bénéfices.
Mitsubishi Estate a perdu 1,6% à 2.735 yens, Mitsui Fudosan 2,6% à 2.250 yens et Sumitomo Realty and Development 5,7% à 1.986 yens.

Mitsubishi UFJ Financial a reculé de 2,7% à 942 yens, tandis que Mizuho Financial cédait 2,5% à 393.000 yens et Sumitomo Mitsui Financial Group 2,4% à 727.000 yens.

Le courtier Nomura Holdings a fléchi de 2,7% à 1.569 yens et Daiwa Securities de 3% à 856 yens.

Le constructeur automobile Toyota Motor a lâché 0,8% à 4.900 yens.

Le sidérurgiste JFE Holdings a baissé de 0,5% à 4.360 yens. Son concurrent, Nippon Steel, a glissé de 1,4% à 501 yens.
Funai Electric a en revanche bondi de 6,7% à 3.670 yens après l'annonce par le géant de l'électronique néerlandais Philips que le groupe japonais allait assurer pendant cinq ans la fabrication et la vente en Amérique du Nord et au Canada des téléviseurs produits aujourd'hui par Philips, en échange du paiement de royalties.

 

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés