UBS (-5,8%) a détonné dans un marché stable

  • Le titre de la banque suisse UBS a fortement reculé, à la veille du lancement de la deuxième augmentation de capital et d'indications sur des risques de nouvelles pertes.
  • "Les actionnaires d'UBS vont recevoir demain (mardi) les droits de souscription pour l'augmentation de capital de près de 16 milliards de francs suisses, tous les porteurs ne devraient pas y participer", entraînant le titre à la baisse, a indiqué Christian Fröhlich, analyste à la banque suisse Clariden Leu.
  • Les révélations d'UBS sur d'éventuelles nouvelles pertes ont également entraîné l'action dans le rouge, a-t-il souligné.
  • Dans un prospectus destiné à ses actionnaires, la banque a rappelé qu'elle "détient toujours des positions exposées au marché hypothécaire américain et pourrait (...) enregistrer de nouvelles pertes au titre de ces positions".

  • L'opérateur télécom prend la tête des valeurs vedettes, tiré par un regain d'intérêt pour les valeurs défensives et par les perspectives de consolidation dans le secteur des télécoms, avec les discussions entre l'indien Reliance et le sud-africain MTN.


GAZ DE FRANCE +2,08% à 41,79 euros
ELECTRICITE DE FRANCE +1,21% à 70 euros

  • GDF est entré en négociation exclusive avec EDF pour lui céder ses 50% dans Segebel, qui contrôle le capital de l'électricien belge SPE, afin de se conformer à ses engagements auprès de la Commission européenne dans le cadre de sa fusion avec Suez.


ENI -0,04% à 26,41 euros

  • Suez est de son côté entré en négociation exclusive avec le groupe italien Eni en vue de lui vendre la part de 57,25% qu'il détient dans l'opérateur gazier belge Distrigaz.
  • Par ailleurs, le groupe français a annoncé samedi la création d'une société commune avec deux promoteurs immobiliers qataris pour équiper des villes nouvelles au Qatar de services de distribution d'eau et d'énergie ainsi que de traitement des déchets.


UNILEVER +0,42% à 20,49 euros

  • Merril Lynch a relevé sa recommandation pour le titre à "achat". Son objectif de cours est de 24 euros.


DEUTSCHE POSTBANK -1,32% à 62,15 euros

  • Selon son président du directoire, la très convoitée banque postale devrait être fixée sur son sort d'ici l'automne. Deutsche Bank, Commerzbank et Allianz ont déjà fait savoir leur intérêt concernant un rachat de la première banque de détail allemande.
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés