Wall Street a terminé en hausse

L'indice Dow Jones de la Bourse de New York a terminé en hausse lundi, gagnant 0,12%, tandis que le Nasdaq a cédé 0,62% en raison de craintes des investisseurs sur les résultats des groupes technologiques.

(afp) A la clôture des échanges, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a gagné 12,88 points à 11.103,55 points et l'indice composite du Nasdaq a perdu 13,13 points à 2.116,93 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 a gagné 0,15% (1,86 point) à 1.267,34 points.

"Les indices ont poursuivi leur mouvement de yoyo, entamé lors des dernières séances", a souligné Al Goldman, chez AG Edwards.

Le Nasdaq, qui avait commencé la séance dans le vert, a été ensuite sous pression, "les investisseurs craignant que les sociétés technologiques ne fassent état de prévisions de résultats moins élevées que prévu, à l'image d'AMD vendredi dernier", a expliqué Peter Cardillo, chez SW Bach.

Les prochaines séances devraient rester volatiles tant que les investisseurs n'auront pas une idée plus claire de la santé des entreprises et de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, ont de leur côté estimé les analystes de Briefing.com.

Le groupe d'aluminium Alcoa, qui a donné le coup d'envoi de la saison des résultats, pourrait toutefois "apporter une note d'optimisme en démontrant la capacité des entreprises à dégager des bénéfices dans un environnement de taux d'intérêt élevés", ont ajouté les analystes.

Parmi les valeurs en vue, Alcoa a perdu 0,42% à 33,41 dollars lundi. Le groupe a publié après la fermeture de la Bourse un bénéfice net record de 744 millions de dollars pour le deuxième trimestre, en hausse de 62% sur les 460 millions réalisés un an auparavant.

Par action, le bénéfice net hors exceptionnels est ressorti à 86 cents, ce qui est conforme à la moyenne des prévisions des analystes financiers interrogés par First Call.

Le groupe alimentaire Kraft Foods (groupe Altria) est resté stable (+0,03%) à 30,21 dollars après avoir annoncé l'acquisition des activités en Espagne et au Portugal du britannique United Biscuits (UB), pour 1,07 milliard de dollars, y compris les reprises de dette.

Le groupe de services pétroliers Halliburton a grignoté 0,06% à 72,65 dollars et son concurrent franco-américain Schlumberger a gagné 1,20% à 63,50 dollars, bénéficiant d'une recommandation positive de Morgan Stanley.

L'avionneur Boeing a gagné 0,45% à 80,35 dollars. Son concurrent européen Airbus a fait état d'un fort ralentissement de ses commandes au premier semestre 2006, avec 117 commandes fermes d'appareils commerciaux, contre 276 commandes sur la même période en 2005.

Le constructeur automobile américain General Motors a perdu 0,34% à 29,38 dollars. Le groupe a annoncé vendredi qu'il était d'accord pour entamer des discussions avec le groupe franco-japonais Renault-Nissan en vue d'une alliance éventuelle.

Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à 10 ans a baissé à 5,130% contre 5,132% vendredi soir, et celui à 30 ans à 5,170% contre 5,174%.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés