Publicité

Wall Street a viré de bord en toute fin de séance

Quelque 30 minutes avant la clôture, la tendance s’est brusquement inversée. En cause: un analyste financier s’est mis à la vente sur la banque Wells Fargo (-5,02%). En clôture, le Dow Jones cédait 0,92% à 9949,36 points, le S&P 500 0,89% à 1081,4 points et le Nasdaq 0,59% à 2150,73 points.

Bruxelles (L'Echo) - -Wall Street a repris le chemin de la hausse tout au long de la journée de mercredi,  les investisseurs saluant le retour aux bénéfices de Morgan Stanley. Mais 30 minutes avant la clôture, la tendance s’est brusquement inversée. En cause: un analyste financier s’est mis à la vente sur la banque Wells Fargo (-5,02%).

Cette dernière avait pourtant fait état d’un nouveau bénéfice net «record» de 3,2 milliards de dollars, le plus élevé depuis l'intégration de sa concurrente Wachovia. Mais pour l’analyste, ce bénéfice est davantage le fruit de résultats de couverture que d’une réelle amélioration de la marche des affaires.

En clôture, le Dow Jones cédait 0,92% à  9949,36 points, le S&P 500  0,89% à 1081,4 points et le Nasdaq 0,59% à  2150,73 points. La journée avait pourtant bien débuté avec la publication par Morgan Stanley (+4,8%) d’un bénéfice  trimestriel supérieur aux attentes après trois trimestres consécutifs de pertes. 

Plusieurs entreprises ont en outre déçu les investisseurs. C’est le cas de Boeing (-2,43%) qui a enregistré des pertes plus importantes que prévu et qui a reduit ses prévisions, du groupe d’interim Manpower dont le titre a dévissé (-13,3%) après avoir indiqué que son 4e trimestre serait inférieur aux attentes des analystes et du cigarettier Altria (-2,4%) dont le chiffre d’affaires fut inférieur au consensus.

Sur le Nasdaq, Microsoft a progressé de 0,8% à la veille du lancement de  Windows 7. De son côté, Yahoo a pris 2,5% après avoir fait état de résultats supérieurs au consensus.  

stephane.wuille@lecho.be

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés