Publicité
Publicité

Wall Street clôture légèrement en baisse

Après l'euphorie de la veille, les marchés américains sont revenus à davantage de réalisme au cours d'une séance hésitante. Les opérateurs vécurent une séance relativement calme à la veille du week-end prolongé de la fête nationale américaine. "Les investisseurs se sont assis dans leur fauteuil et essayer d'évaluer si les gains d'hier étaient justifiés", a commenté Art Hogan, analyste chez Jefferies. L'indice de référence de la Bourse de New York, le Dow Jones a terminé la séance sur un repli de 0,36%. L'indice composite du Nasdaq à pour sa part clôturé sur un recul de 0,11%. Sur les marchés, l'action de Apple s'est distinguée à la baisse en perdant 2,88%. Le fabricant informatique américain a découvert, par le biais d'une enquête interne, avoir commis des irrégularités dans certaines attributions de stock-options intervenues entre 1997 et 2001. General Motors s'est par contre envolé, en gagnant 8,56% soit la plus forte hausse de la journée. Un gros actionnaire du constructeur automobile, la société d'investissement Tracinda, a demandé au conseil d'administration du groupe de former une commission pour "explorer immédiatement" la possibilité d'une alliance avec Nissan-Renault, selon des documents transmis vendredi par Tracinda au gendarme américain de la Bourse (SEC). Research in Motion gagnait 5,74%. Le fabricant canadien de l'assistant personnel Blackberry a annoncé jeudi soir un bénéfice par action supérieur aux attentes lors du trimestre écoulé, en raison notamment d'un nombre d'abonnés en hausse. A Son concurrent Palm Inc n'a pas la même chance. Le groupe a annoncé que son bénéfice par action ne dépasserait par 19 cents ce trimestre, nettement en -dessous des attentes du marché. Le titre a été matraqué, perdant 13,72%. Microsoft fléchissait de 0,73% après l'annonce jeudi soir d'un nouveau retard de produit concernant cette fois sa célèbre suite bureautique Office.