Wall Street en baisse à la cloche

La Bourse de New York a fini la séance en baisse jeudi, l'indice Dow Jones perdant 0,76% à la cloche de fin de séance tandis que le Nasdaq cédait 1,96%.

(afp) A 20H00 GMT, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) abandonnait 83,48 points à 10.927,94 points et l'indice composite du Nasdaq 40,74 points à 2.039,97 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 lâchait 0,85% (-10,66 points) à 1.249,15 points.

Wall Street, qui avait ouvert en légère hausse, a ensuite cherché une direction avant de s'enfoncer dans le rouge.

Eclipsant les résultats de sociétés comme Apple ou Motorola, pourtant jugés bons par le marché, un avertissement d'Intel sur ses ventes a pesé sur le Nasdaq.

"Alors que plusieurs signaux indiquent que l'économie ralentit, beaucoup d'investisseurs préfèrent délaisser les valeurs technologiques, souvent plus risquées, pour privilégier des valeurs dites défensives", a expliqué Michael Malone, de SG Cowen.

Nouveau signe du ralentissement de l'économie, l'indice mesurant l'activité industrielle de la région de Philadelphie (est) a baissé à 6 points en juillet contre 13,1 points en juin, là où les analystes tablaient sur 12 points.

Le marché, qui était déjà dans le rouge avant la publication des minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), n'a pas trouvé là de raison de se reprendre.

La politique monétaire entre dans une zone d'"incertitudes importantes" aux Etats-Unis et les futurs indices économiques seront cruciaux pour fixer le niveau des taux directeurs, ont indiqué ces minutes.

"Beaucoup de membres ont souligné que des incertitudes importantes entouraient la fixation adéquate de la politique monétaire à l'avenir, et l'un d'eux a indiqué que la décision de relever les taux lors de cette réunion était prise de peu", souligne le document.

Les investisseurs ne sont toujours pas certains que la Fed va finalement décider d'une pause après deux ans de resserrement monétaire, en ont déduit les analystes de Briefing.com, selon lesquels cette incertitude a pu peser sur les marchés.

"Il n'y a rien de vraiment nouveau par rapport au discours de Ben Bernanke (le président de la Fed, ndlr) mercredi", a de son côté souligné Art Hogan, de Jefferies.

"La Bourse +s'ajuste+ après les forts gains enregistrés la veille", a-t-il ajouté.

Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à 10 ans a baissé à 5,028% contre 5,059% mercredi soir, et celui à 30 ans à 5,082% contre 5,103%.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés