Wall Street en hausse à la cloche

La Bourse de New York a fini en nette hausse mercredi, dopée par des indicateurs économiques renforçant la probabilité d'une fin de la hausse des taux aux Etats-Unis: l'indice Dow Jones prenait 0,86% à la cloche de fin de séance tandis que le Nasdaq avançait de 1,60%.

(afp) A 22H00, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) gagnait 96,46 points à 11.326,72 points, et l'indice composite du Nasdaq 33,86 points à 2.148,87 points.

Après les prix à la production mardi, ce sont les prix à la consommation qui ont surpris les courtiers par leur modération, mercredi.

Ils ont progressé de 0,4% en juillet tandis que l'indice de base (hors alimentation et énergie) augmentait de 0,2%.

Sur un an, cela porte l'inflation à 4,1% tandis que l'indice de base ressort en hausse de 2,7%, soit sa progression la plus importante depuis décembre 2001.

L'inflation de base reste supérieure au niveau souhaité par le président de la Réserve fédérale (Fed) Ben Bernanke, mais constitue une surprise positive pour le marché qui s'attendait à des chiffres plus élevés.

Pour Owen Fitzpatrick, ces indicateurs "retirent beaucoup de pression de la Fed pour qu'elle augmente à nouveau ses taux".

D'après l'analyste, la pause observée la semaine dernière par la Réserve fédérale américaine dans son cycle de hausse des taux pourrait donc se prolonger jusqu'à devenir "permanente". Or, historiquement, un tel un événement s'est accompagné de forts rebonds du marché boursier, souligne M. Fitzpatrick.

Même avis chez Frederic H. Dickson, de D.A. Davidson & Co: l'analyste estime que si la tendance en matière d'inflation "se poursuit, nous pourrions voir la pause de la Fed se transformer en arrêt complet."

Selon les analystes de Briefing.com, les marchés financiers ne chiffrent d'ailleurs plus qu'à 30% seulement la probabilité d'un relèvement des taux américains avant la fin de l'année.

Les prix du pétrole ont terminé en baisse: le baril de brut a perdu 1,16 dollars pour clôturer a 71,89 dollars le baril à New York.

Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 4,871% contre 4,931% mardi soir, et celui à 30 ans à 5,001% contre 5,047%.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés