Wall Street finit sans direction claire après trois jours de pause

©EPA

Le Dow Jones Industrial Average a progressé de 44,13 points, à 8.324,57 points, alors que le Nasdaq, à dominante technologique, a reculé de 9,12 points, à 1.787,40 points.L'indice élargi Standard & Poor's 500 a lui pris 0,26% (2,30 points), à 898,72 points, dans un volume d'échanges très faible après un week-end de trois jours.

(afp) -La Bourse de New York a fini sans direction claire lundi, freinée dans son rebond par les valeurs énergétiques, minières et technologiques: le Dow Jones a gagné 0,53% mais le Nasdaq a perdu 0,51%.

Le Dow Jones Industrial Average a progressé de 44,13 points, à 8.324,57 points, alors que le Nasdaq, à dominante technologique, a reculé de 9,12 points, à 1.787,40 points. L'indice élargi Standard & Poor's 500 a pris 0,26% (2,30 points), à 898,72 points, dans un volume d'échanges très faible après un week-end de trois jours.

Le marché était fermé vendredi à la veille de la fête nationale américaine.

En baisse en matinée, les indices de Wall Street ont refait tout ou partie du terrain perdu, le Dow Jones accélérant dans les dernières minutes d'échanges.

  • "Après trois semaines de baisse, le marché était survendu", a jugé Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.
  • "On était mal partis et finalement le seul élément négatif, c'est l'énergie et les valeurs cycliques", sensibles à la conjoncture, comme les secteurs technologiques ou industriels, a-t-il observé. "On se rend bien compte que d'ici la fin de l'année, on souhaite un rebond, mais les chiffres indiquent pour l'instant une stabilisation, pas un redémarrage".

La plus forte chute du Dow Jones revient au géant de l'aluminium Alcoa (-6,09% à 9,26 dollars). Le producteur d'or, d'argent et de cuivre Freeport McMoRan a plongé de 7,60% à 45,94 dollars.

Le pétrolier ExxonMobil a cédé 0,57% à 68,10 dollars et Chevron 0,43% à 64,14 dollars alors que le baril de brut a chuté d'environ 4% à New York.

Les valeurs dites défensives ont en revanche porté les indices, comme dans le secteur pharmaceutique Merck (+3,26% à 27,89 dollars) ou dans la grande consommation Procter & Gamble (+2,07% à 52,17 dollars).

Le marché a aussi profité de la progression, plus marquée qu'attendu, de l'indice ISM d'activité dans les services, à 47,0 points. Mais sous 50, il continue de refléter une activité en contraction.

  • "On en saura plus maintenant avec les résultats d'entreprises et pour l'instant les sociétés se sont montrées très prudentes dans leurs prévisions", a avancé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management. "Je serais surpris si elles avaient des choses positives à nous dire".

Alcoa ouvrira mercredi le bal des publications de résultats trimestriels.

Signe de la méfiance des investisseurs, l'indice de volatilité VIX est fortement remonté, passant en séance au dessus de 30 points.
Dans le secteur financier, American Express (+5,61% à 23,52 dollars) a bénéficié d'un relèvement de recommandation des analystes de Stifel Nicolaus.

Wells Fargo a pris 0,09% à 23,10 dollars. La banque va développer ses activités de courtage, essentiellement héritées de sa concurrente Wachovia rachetée en janvier.

Le géant du stockage de données EMC a gagné 0,86% à 12,89 dollars. Il a relevé de près de 12% son offre pour racheter son petit concurrent Data Domain (+2,38% à 34,00 dollars), qui avait pourtant donné son accord le mois dernier pour se faire racheter pour un troisième acteur du secteur, NetApp (-1,37% à 18,66 dollars).

Pepsico a progressé de 1,38% à 57,13 dollars. Le groupe de boissons sans alcools et de snacks prévoit d'investir 1 milliard de dollars en Russie sur les trois années à venir, a-t-il indiqué à l'occasion d'une visite du président américain Barack Obama à Moscou.

Le marché obligataire s'est replié. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 3,506% contre 3,495% jeudi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,351% contre 4,317%.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés