Wall Street gonflée à bloc grâce à la Fed

Bruxelles (L'Echo) - Les Bourses américaines n’ont pas attendu la décision de la Fed pour reprendre le chemin de la hausse. Après la déconfiture de Bear Stearns, les opérateurs ont accueilli avec soulagement les résultats trimestriels moins mauvais que prévu publiés par deux autres établissements financiers US: Lehman Brothers et Goldman Sachs. Les statistiques publiées mardi - une baisse de 0,6% des mises en chantier de logements aux Etats-Unis et une hausse de 0,3% des prix à la production -n’ont guère pesé sur le moral général.


En début de soirée, la Réserve fédérale américaine est venue amplifier ce mouvement de récupération en annonçant une baisse de 0,75% de son taux directeur à 2,25%. Le Dow Jones a grimpé de 3,51%à 12.392,66 points, le Nasdaq Composite de 4,19% à 2.268,26 points et le S&P 500 de 4,24% à 1.330,74 points.

  • La banque Goldman Sachs a vu son bénéfice net divisé par deux au 1er trimestre de son exercice, en raison principalement de pertes sur les activités liées aux crédits, mais a affiché toutefois des résultats supérieurs aux attentes des analystes. La banque a enregistré un bénéfice net de 1,51 milliard, réduit de 53% par rapport au même trimestre de 2007. Son bénéfice par action a atteint 3,23 dollars, nettement supérieurs aux 2,58 dollars attendus par les marchés. La banque a reconnu notamment avoir perdu «environ un milliard» de dollars sur les titres liées aux crédits immobiliers. Le titre a bondi de 16,27% à 175,59 dollars.

 

  • La banque d'affaires Lehman Brothers fortement malmenée lundi en Bourse a enregistré une nette baisse de son bénéfice au premier trimestre, qui reste néanmoins nettement supérieur aux attentes. Le bénéfice net atteint 489 millions de dollars, en baisse de 57% par rapport à la même période de 2007. Le bénéfice par action s'affiche lui à 81 cents, soit nettement plus que les 72 cents attendus par les analystes. Lehman a cherché à rassurer, en affirmant posséder de «solides» liquidités, qui atteignent 34 milliards de dollars. L’action s’est envolée de 46,43%
  • Le groupe internet américain Yahoo! (+7%) s’est dit mardi en mesure de doubler son cash-flow opérationnel à 3,7 milliards de dollars en trois ans, sans avoir besoin de s'adosser à un autre groupe, et a confirmé ses objectifs pour 2008. Yahoo! pense réaliser un chiffre d'affaires de l'ordre de 8,8 milliards de dollars en 2010, hors coût d'acquisition du trafic. Le groupe a réalisé en 2007 un chiffre d'affaires de 6,96 milliards de dollars.
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés