Publicité

Wall Street hésitante, en attendant la Fed

(afp) La Bourse de New York restait sans direction jeudi en matinée, alors que les investisseurs attendaient la déclaration de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed): le Dow Jones cédait de 0,02% tandis que le Nasdaq prenait 0,27%.

Vers 16h35, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) reculait de 2,60 points à 13.425,13 points, et l'indice composite du Nasdaq avançait de 7,01 points à 2.612,36 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 grignotait lui 0,01% (+0,21 point) à 1.506,55 points.

Mercredi, Wall Street avait terminé en hausse: le Dow Jones avait pris 0,68%, le Nasdaq avait gagné 1,21% et le SP 500 avait monté de 0,90%.

"Le marché va probablement retenir son souffle avant la déclaration du comité de politique monétaire", a estimé Frédéric Dickson, analyste chez D.A. Davidson.

"Comme d'habitude, tout le monde attend un changement dans les termes ou le ton de la déclaration mais aucun changement dans le niveau des taux d'intérêt", a-t-il rappelé.

La banque centrale américaine doit publier son communiquer vers 20h15.

Les économistes s'attendent notamment à un langage moins ferme de la Fed sur l'inflation, au regard des derniers indices publiés.

"Un fois que la décision est publié sur les fils d'agences, le marché tend à devenir volatile très vite, avec plusieurs changements de direction avant d'établir une tendance pour le reste de la séance", a remarqué Al Goldman, analyste chez AG Edwards.

Par ailleurs, le prix du baril de brut a dépassé les 70 dollars à New York pour la première fois depuis septembre. Il prenait 1,29 dollar à 70,26 dollars.

Parmi les indicateurs économiques du jour, la croissance américaine du premier trimestre a été révisée en légère hausse à 0,7%, grâce à la vigueur inattendue des exportations, mais l'inflation a elle aussi été plus forte que prévu.

La précédente estimation faisait état d'une hausse de 0,6% du produit intérieur brut (PIB), en rythme annuel.

De son côté, l'indice des prix lié au PIB a progressé de 4,2% au lieu de 4%, ce qui est la hausse la plus forte en 16 ans.

Du côté des valeurs en vue, le groupe General Motors montait de 2,35% à 38,29 dollars. Le premier constructeur automobile américain a annoncé qu'il allait vendre sa filiale Allison Transmission aux fonds américain Carlyle et canadien Onex pour environ 5,6 milliards de dollars.

Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à 10 ans montait à 5,084% contre 5,070% mercredi soir, et celui à 30 ans à 5,190% contre 5,189%.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés