Wall Street ouvre en hausse

(afp) Les marchés boursiers américains ont ouvert en hausse lundi après l'annonce de plusieurs accords de fusion et les résultats meilleurs que prévu des laboratoires Merck et Schering-Plough. Après cinq minutes d'échanges, l'indice Dow Jones progresse de 0,65% ou 71,08 points à 10.939,46, le S&P 500 gagne 0,55% ou 6,83 points à 1.247,12 et le composite du Nasdaq avance de 17,59 points à 2037,98, soit une hausse de 0,87%. Les indices avaient terminé dans le rouge vendredi après un avertissement du numéro un mondial des PC Dell, dans un marqué inquiet de la situation au Proche-Orient et d'un possible ralentissement économique. Advanced Micro Devices, le numéro deux mondial des micro-processeurs, a annoncé lundi le rachat du fabricant canadien de puces graphiques ATI Technologies pour 5,4 milliards de dollars en cash et en actions afin d'étendre sa gamme de produits et d'augmenter ses parts de marché face à Intel. AMD perd 4,7% à 17,40 dollars dans la crainte que cette acquisition soit surpayée. ATI bondit au contraire de 17% à 19,38 dollars pour se rapprocher du prix proposé par AMD, qui ressort à 20,46 dollars par action ATI. L'opérateurs d'hôpitaux HCA a convenu d'être racheté par un groupe d'investisseurs pour 21 milliards de dollars, ce qui constitue l'un des plus gros achats à effet de levier jamais réalisés. Le titre gagne 4,2% à 49,89 dollars. Cette série d'accords "rappelle simplement aux investisseurs que les firmes de capital-investissement cherchant de bonnes affaires ont encore beaucoup d'argent de côté", a estimé John Forelli, d'Independence Investment. Le groupe pharmaceutique Merck gagne 2% à 38,12 dollars après avoir publié des résultats du deuxième trimestre supérieurs aux attentes et relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'année. Schering-Plough a lui aussi fait état d'un bénéfice en hausse grâce à une forte progression de son chiffre d'affaires dans les traitements contre le cholestérol . Il grimpe de 4,3% à 20,28 dollars. Les résultats d'American Express sont attendus dans la journée et Texas Instruments publiera les siens après la clôture. Les futures sur les cours pétroliers sont en baisse grâce aux efforts diplomatiques déployés pour résoudre le conflit entre Israël et le Hezbollah libanais, même si les violences font toujours rage dans la région. Le baril de brut léger américain pour livraison en septembre cède 0,6% à un peu moins de 74 dollars à 13h30 GMT. "L'inquiétude géopolitique semble se réduire quelque peu", constate Peter Cardillo, analyste marchés à SW Bach and Co.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés