Wall Street se relance, mais difficilement

La Bourse de New York a affiché de meilleures dispositions. Les cours, qui avaient reculé au cours des trois précédentes séances, ont repris de la hauteur peu après l'ouverture. L'annonce d'une révision à la hausse de la croissance américaine au quatrième trimestre est à l'origine de la reprise du marché.

(l'echo) Cette révision semble indiquer que la baisse d'activité dans le secteur immobilier n'affecte pas outre-mesure la situation économique aux USA. Mais, après être monté jusqu'à 12.381,92 points, l'indice Dow Jones a reviré à la baisse. La perspective d'ajustements de portefeuilles alors que le mois de mars arrive à son terme, a incité les intervenants à alléger des positions. La nouvelle progression des cours du pétrole au-delà de 66 USD à New York a aussi favorisé le retrait d'investisseurs. Mais finalement, l'indice Dow Jones a clôturé en hausse de 0,39 % à 12.348,75 points. Le Composite du Nasdaq a gagné 0,03 % à 2.417,88 points et le S&P 500, 0,37 % à 1.422,53 points .

US Steel. U.S. Steel a progressé de 3,70 % à 101,22 USD. Le groupe sidérurgique va acquérir son concurrent Lone Star Technologies pour 2,1 milliards de USD. Ce rapprochement donnera naissance au premier fabricant de tubes d'acier aux Etats-Unis. Pour sa part, Lone Star s'est envolé de 36,45% à 66,11 USD. A ce cours, son rapport cours sur Bénéfice (P/E) est monté à 17,9.

Citigroup. La valeur bancaire a fini en hausse de 0,86 % à 51,40 USD. Son président a annoncé qu'il comptait doubler le nombre de ses agences en Chine d'ici la fin de l'année, à plus de 30.

GM. L'action a encore perdu 1,12 % à 30,89 USD. Selon le FT, le constructeur ne fera pas d'offre dans l'immédiat pour racheter Chrysler.

PMC Sierra. Parmi les plus forts reculs aux actions technologiques, PMC Sierra a lâché 3,37 % à 6,30 USD et Sandisk, 1,97 % à 43,82 USD.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés