Wall Street termine en nette baisse

Les valeurs américaines ont été à la peine, ce jeudi, les nouveaux records des cours du pétrole à plus de 76,6 dollars accentuant les craintes pour l'inflation et les marges des entreprises, alors que la tension monte au Proche-Orient et dans le Golfe.

(TNL) Concrètement, Wall Street a terminé sur une baisse de 1,52%, à 10.846,29 points, pendant que le Nasdaq a reculé de 1,73%, en clôturant la séance à 2.054,11 points.

Wal-Mart Stores a perdu 2,19%, Merrill Lynch ayant fait savoir qu'il n'était plus à l'achat sur le numéro un mondial de la distribution. L'intermédiaire se demande si la croissance du chiffre d'affaires du groupe américain est tenable au rythme actuel.

Warner Music Group a dévissé de 17,57% après l'annonce de l'annulation de l'accord de fusion entre Sony Music et BMG, ce qui jette le doute sur les projets de rapprochement entre Warner et EMI.

Du côté des hausses, PepsiCo a gagné 1,59%. Le groupe agroalimentaire américain a annoncé une augmentation de 14% de son bénéfice trimestriel grâce au succès de ses boissons non gazeuses comme Gatorade ou l'eau Aquafina et au dynamisme de ses activités à l'international, notamment en Russie et en Chine.

La fermeté du brut fait craindre pour la facture en kérosène, et les compagnies aériennes sont malmenées. US Airways a ainsi chuté de 7,71%.

Le leader des PC Dell a regagné pour sa part 3,04% après avoir annoncé son intention de réduire fortement le nombre de ses promotions à destination des particuliers et des PME aux États-Unis. La veille, le titre avait perdu plus de 4% après qu'UBS eut abaissé son objectif de cours au motif que les ventes du groupe pourraient encore ralentir.

Le groupe hôtelier américain Marriott International a accusé une baisse de 3,26%, malgré l'annonce d'une hausse de son bénéfice net de 35% au 2e trimestre.

General Motors a cédé 4,39%. Le PDG du groupe et celui de Renault et Nissan doivent se rencontrer ce vendredi...

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés