Wall Street termine en nette hausse grâce à des statistiques favorables

La Bourse de New York a fini en nette hausse mardi, aidée par un indicateur d'inflation qui a surpris par sa modération. Les prix à la production américains ont progressé de 0,1% seulement en juillet, contre +0,4% attendu, et l'indice de base (hors alimentation et énergie) a même reculé de 0,3%, alors que les analystes tablaient sur une hausse de 0,2%.

(l'echo/afp) -La hausse de l'indice général est la plus faible enregistrée depuis février et le recul de l'indice de base le plus marqué depuis octobre 2005. Il faut même remonter à avril 2003 pour trouver une baisse plus importante.

Selon Marc Pado, analyste chez Cantor Fitzgerald, ces chiffres justifient a posteriori la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) de faire une pause dans son cycle de hausse de taux. Ils renforcent en outre "les attentes que la Fed en ait bientôt fini" avec son resserrement des conditions de crédit, a-t-il ajouté. A l'issue de sa réunion de la semaine dernière, la Fed avait laissé ses taux inchangés à 5,25%, marquant une pause dans son cycle de hausse de taux pour la première fois depuis juin 2004.

Les marchés financiers chiffrent désormais à moins de 30% les chances de voir la banque centrale relever ses taux lors de sa réunion de septembre, contre 42% avant la publication des prix à la production.

"La réaction extrême (du marché boursier) à un chiffre discutable nous indique que les investisseurs ont un besoin désespéré de bonnes nouvelles concernant l'inflation", a souligné Joel Naroff, économiste indépendant.

Pour Marc Pado, c'est une réaction "au jour le jour" et le marché "abandonnera certainement la plupart de ses gains d'aujourd'hui (mardi)" si les chiffres des prix à la consommation, attendus mercredi, ressortent supérieurs aux attentes.

Au terme des échanges, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a gagné 1,19% (132,39 points) à 11.230,26 points, et l'indice composite du Nasdaq 2,22% (45,97 points) à 2.115,01 points. L'indice élargi Standard and Poor's 500 a pris de son côté 1,37% (+17,37 points) à 1.285,58 points.

Les prix du pétrole ont perdu 48 cents à New York, clôturant à 73,05 dollars le baril. Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 4,931% contre 5,001% lundi soir, et celui à 30 ans à 5,047% contre 5,118%.

Parmi les valeurs en vue, Wal-Mart a cédé 1,2% à 44,55 dollars. Le leader mondial de la distribution a annoncé mardi une baisse de 26% de son bénéfice net au deuxième trimestre 2006/07. Le groupe a aussi prévenu qu'au troisième trimestre (entamé le 1er août) son bénéfice par action ne dépassera pas les attentes du marché et sera au mieux conforme à celles-ci.

Home Depot a gagné 3,55% à 34,44 dollars. Le numéro un mondial du bricolage a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice net en hausse de 5,3% sur un an.

Dell a progressé de 3,9% à 22,07 dollars. Le groupe informatique va rappeler 4,1 millions de batteries d'ordinateurs portables présentant un risque de surchauffe et potentiellement d'incendie. Dell a toutefois estimé que ce rappel de produits ne devrait pas avoir d'impact négatif sur ses résultats financiers et sur ses flux de trésorerie.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés