AOL va offrir des comptes courriels gratuits

Le groupe internet américain AOL va offrir gratuitement des comptes courriels aux usagers du haut débit afin de générer du trafic sur ses pages et séduire davantage les annonceurs publicitaires, a annoncé mercredi sa maison mère Time Warner.

(afp) "Pour la première fois dans l'histoire d'AOL, nous proposons gratuitement aux usagers du haut débit nombre des produits les plus attrayants d'AOL tels ses logiciel et courriel intégrés ainsi que des applications de sécurité contenant (des outils) de contrôle parental", a déclaré le PDG de Time Warner, Dick Parsons, cité dans un communiqué.

"Nous avons écouté nos clients et beaucoup d'entre eux veulent continuer d'utiliser les produits AOL quand ils migrent vers le haut débit", a-t-il poursuivi.

Jusqu'alors, AOL réservait ses comptes courriels à des usagers payants via son système d'abonnement à des connexions en bas débit.

Mais ce système s'est avéré dépassé depuis que les portails rivaux Yahoo! et Google ont profité du développement du haut débit pour multiplier les contenus gratuits, attirant massivement les annonceurs publicitaires.

Au deuxième trimestre AOL a encore perdu 1,2 million d'abonnés à son accès internet payant pour n'en compter plus que 23,3 millions (17,7 millions aux Etats-Unis, 5,6 en Europe), selon des chiffres publiés mercredi.

"AOL va continuer à offrir l'accès en bas débit sur abonnement (à environ 26 dollars par mois aux Etats-Unis), mais ne va plus en faire la promotion activement", poursuit le communiqué.

Dans les semaines qui viennent, la firme internet annoncera une série de nouveaux produits gratuits dans les domaines de la sécurité, du stockage, des boîtes électroniques personnalisées, de la vidéo et de la recherche en ligne, a-t-elle ajouté.

La stratégie de portail gratuit suivie depuis 2005 semble porter ses fruits puisque les recettes publicitaires d'AOL ont augmenté de 40% sur un an au deuxième trimestre, a-t-on également appris mercredi.

Au deuxième trimestre Time Warner, numéro un mondial des médias, a dégagé un bénéfice net de 1,01 milliard de dollars contre une perte de 409 millions il y a un an. Le groupe avait alors inscrit dans ses comptes de lourdes provisions exceptionnelles pour régler les plaintes d'actionnaires datant de la méga-fusion avec AOL.

photo belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés