Bob Dylan donne un concert "pour la paix" à Saint-Sébastien

Symbole de la chanson engagée et de la non-violence, l'Américain Bob Dylan donne mardi à Saint-Sébastien (nord de l'Espagne) un concert "pour la paix" à un moment-clé pour le Pays Basque, où Madrid s'apprête à dialoguer avec l'ETA.

(afp) Les organisateurs de l'événement, la Fondation Kursaal et le Festival de jazz de Saint-Sébastien, s'attendent à une foule de 50.000 personnes sur la plage de la cité basque où le concert gratuit sera donné.

Ce rendez-vous a été conçu comme "une étape sur le chemin vers la paix", expliquent-ils dans un texte qui se veut à la fois manifeste et préambule à l'événement.

"Nous vivons un moment d'espoir solide pour une paix enfin possible. Le rassemblement de milliers de personnes unies par la musique, par delà les clivages politiques, apparaît comme l'événement idéal pour symboliser cette nouvelle étape", écrivent les organisateurs.

Un concert donné gratuitement par un chantre de l'harmonie entre les peuples représente "une bonne façon d'exprimer la disposition de tous les citoyens à entrer dans une ère de concorde, compréhension mutuelle et dépassement du passé", expliquent les organisateurs.

Ce concert "symbolique" intervient quelques jours après une première rencontre, également symbolique, entre le chef du Parti socialiste basque, Patxi Lopez et le leader du parti indépendantiste Batasuna, bras politique de l'ETA, Arnaldo Otegi.

En mars, après 38 ans de lutte armée contre l'Etat espagnol qui fait 850 morts, l'ETA a annoncé un "cessez-le-feu permanent" dans le but d'ouvrir la voie à un processus de paix.

En réponse, le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero a annoncé, fin juin, son intention d'engager durant l'été un "dialogue" avec l'organisation séparatiste armée.

"Alors qu'ici, parmi nous, les choses changent, quoi de mieux que célébrer cela par un grand concert dans un endroit magnifique", soulignent les organisateurs.

Le podium sera installé sur la plage de Zurriola face à l'architecture futuriste de l'auditorium Kursaal, tout à côté du centre historique de la cité basque.

Le vieux routard de la chanson contestataire (65 ans), jadis en croisade contre la guerre du Vietnam, se produira à partir de 21H00 après le chanteur basque espagnol Mikel Laboa, un "mythe de la chanson basque" selon les organisateurs.

La soirée se poursuivra par un feu d'artifice puis une programmation à base de DJ basque (P3Z) et de métissage musical (groupe catalan Macaco).

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés