Günter Grass admet avoir été enrôlé dans les Waffen SS

Le Prix Nobel de littérature allemand Günter Grass admet pour la première fois, dans un entretien à paraître samedi, avoir été enrolé dans les Waffen-SS à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Jusqu'ici, l'auteur du "Tambour", né en 1927, affirmait seulement avoir fait partie de la défense anti-aérienne, la flak (dca), en 1944 avant d'être fait prisonnier par les Américains.

(belga) Mais dans son autobiographie à paraître en septembre ("Beim Häuten der Zwiebel", soit "En épluchant les oignons"), l'écrivain allemand contemporain le plus connu à l'étranger explique avoir été membre de la terrible unité d'élite du régime nazi.

Il confirme ces propos dans un long entretien accordé au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) de samedi et dans des déclarations à la presse vendredi: "Avec le recul, j'ai toujours ressenti cela comme une tare qui me pesait et dont je ne pouvais pas parler. Il fallait que cela soit écrit un jour", a-t-il affirmé.

Il a toutefois assuré n'avoir jamais tiré avec une arme durant sa période chez les Waffen SS.

En 1944, à l'âge de 16 ans, il a reçu comme l'ensemble des jeunes hommes nés en 1927 un ordre de mobilisation mais, au lieu d'être intégré dans la Wehrmacht, il l'a été dans les Waffen-SS, a-t-il encore ajouté. "Lors de la dernière année de la guerre, les Waffen SS ne prenaient plus uniquement des volontaires", a-t-il précisé.

Ecrivain engagé à gauche, grand ami de l'ancien chancelier social-démocrate Willy Brandt, Günter Grass a notamment livré une critique sans merci de la Réunification allemande dans "Toute une histoire". En 1999, il s'est vu décerner le Prix Nobel de littérature.

Photo: Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés