L'amitié créative de Rubens et Brueghel au LA

Le musée Getty de Los Angeles inaugure mercredi une exposition sur les travaux communs des maîtres flamands Pierre Paul Rubens et Jan Brueghel, dont l'amitié a donné naissance à plus de 20 chefs-d'oeuvre au début du XVIIe siècle.

(afp) L'exposition "Rubens and Brueghel, a working friendship", qui se tient pendant tout l'été dans le prestigieux musée californien avant de déménager aux Pays-Bas à l'automne, réunit plus d'une douzaine de ces peintures, réalisées entre 1598 et 1625, année de la mort de Brueghel à l'âge de 57 ans. Parmi celles-ci figurent "La bataille des Amazones", prêtée par le musée du château de Sans-Souci à Potsdam (Allemagne), le "Régal d'Acheloüs" habituellement exposé au Metropolitan de New York, ou encore "L'allégorie du goût" du musée du Prado à Madrid.

L'exposition, partenariat entre le Getty et le musée Mauritshuis de La Haye, montre pour la première fois, grâce à l'emploi des rayons X et infrarouges, comment les deux maîtres, dont les styles et les centres d'intérêt ne coïncidaient pas, ont réalisé et corrigé mutuellement leurs oeuvres. "Cette exposition permet de mieux comprendre comment ces deux artistes aux styles différents ont travaillé de façon très proche au sein d'un partenariat où aucun des deux ne dominait l'autre", contrairement à ce qui était auparavant admis, a affirmé le directeur du musée Getty, Michael Brand.

"Une étude technique approfondie de Mars désarmé par Vénus (1610-1612) aux rayons X et à l'infrarouge révèle que Rubens a peint par dessus l'oeuvre déjà terminée de Brueghel, en redéfinissant la composition et modifiant le sujet", a constaté le Getty. "Toutefois, il existe d'autres preuves du fait que Brueghel a ensuite agi en dernier ressort pour intégrer leurs (deux) travaux, ce qui indique que les deux artistes travaillaient en bonne intelligence", selon la même source.

L'exposition, visible jusqu'au 24 septembre au Getty, déménagera ensuite au Mauritshuis du 21 octobre au 28 janvier 2007. Rubens (1577-1640) a été peintre de la cour du duc de Mantoue lors de son séjour de huit ans dans la péninsule italienne au début du XVIIe siècle, avant de revenir à Anvers assurer les mêmes fonctions à la cour du royaume espagnol de Hollande. Jan Brueghel, dit "Le vieux" (1568-1625), héritier et continuateur d'une dynastie d'artistes, a lui aussi été influencé par l'Italie, travaillant notamment pour le cardinal Frédéric Borromée qu'il avait rencontré à la fin du XVIe siècle, puis a siégé à la tête de la Guilde des peintres d'Anvers

Michael Brand, directeur du Getty Museum (photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés