Publicité

La fin de l'Occident triomphant

Grand éditorialiste au «New York Times» et triple prix Pulitzer, Thomas Friedman a signé avec «The world is flat» un ouvrage prospectif retentissant sur ce que sera le XXIe siècle. 'Nous sommes en train d'aplanir le monde, cette idée me remplit d'enthousiasme et de terreur' avoue-t-il.

(l'écho) Vendu à 3 millions d'exemplaires aux états-Unis, la traduction française «La terre est plate» vient de paraître aux éditions Saint-Simon. Thomas Friedman, qui a obtenu un triple prix Pulitzer, décrit un processus de globalisation qui roule à folle allure. La révolution numérique abolit les frontières commerciales et politiques.

Quel est ce rouleau compresseur qui aplatit notre planète?

  • D'abord, celle du PC, l'ordinateur personnel, qui offre à chacun la possibilité de devenir l'auteur de contenus digitaux, qu'il s'agisse de textes, de photos ou de musique.
  • Ensuite, la révolution d'internet, permettant d'envoyer quasi gratuitement ces contenus partout dans le monde.
  • Enfin, la révolution des logiciels, qui permet de se connecter et de travailler en ligne.

C'est l'addition de ces trois changements qui rend la terre plate, en créant une plate-forme globale, ouverte à toutes les formes de collaboration. Quant aux frontières géopolitiques et aux barrières économiques du protectionnisme, elles ne seraient que des murs de sable face à une marée montante.

La mondialisation comme voie unique

Plutôt catalogué à gauche dans son pays, Thomas Friedman a surpris par sa conviction que la mondialisation est la seule voie possible. Mais selon lui ce n'est pas l'Amérique qui en tire le meilleur profit. Les Américains vivent une «crise tranquille», qui se manifeste par un repli sur soi, à l'image de ce qui se passe déjà en Europe. Les Etats-Unis se vivent et sont perçus comme les gendarmes d'un monde dont ils ont, en réalité, perdu la maîtrise. L'ère de l'Occident triomphant touche peut-être à sa fin.

L'émergence de l'Asie

Les grands bénéficiaires de cette terre plate, ce sont les pays émergents d'Asie qui vont concentrer à l'avenir les start-ups et les entreprises dominantes sur le marché mondial.

L'ère des zippies

On connaissait les yuppies, Thomas Friedman nous présente les «zippies», ces jeunes Indiens pleins d'énergie (zip, en anglais) et accros à l'informatique. Sont-ils une menace pour nos emplois?

Dans un monde plat, il n'y a plus d'emplois américains ou français, mais juste des emplois. Ainsi émergera une nouvelle classe d'«intouchables» qui profiteront du raccourcissement du globe grâce à un métier très localisé ou très spécialisé. Les individus les mieux formés seront plus puissants que les politiques.

Modalités pratiques

La terre est plate: Une brève histoire du XXIème siècle de Thomas Friedman - Editions Saint-Simon - Prix officiel: 22 euros

J.-P. B.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés