Le patron du plus gros coffee shop des Pays-Bas jugé pour trafic de drogue

©BELGA

Le propriétaire du plus gros coffee shop des Pays-Bas sera jugé à partir de mardi pour trafic de drogue par le tribunal de Middelbourg (sud), alors que le pays, confronté à un afflux massif de touristes de la drogue, durcit sa politique de tolérance.

NUISANCES

Mais cette politique de tolérance à l'égard des drogues douces est remise en cause en raison des nuisances et dégradations générées par les millions de touristes de la drogue qui passent la frontière chaque année.

"Nous avons beaucoup moins de nuisances depuis la fermeture du Checkpoint, qui attirait environ 80% de consommateurs étrangers", assure à l'AFP un porte-parole de la ville de Terneuzen, Daniël Rouw. Cette ville de 55.000 habitants compte encore un seul coffee shop, qui attire quotidiennement 600 personnes, "ce qui est plus raisonnable", selon lui.

En septembre, le gouvernement avait annoncé le dépôt, avant la fin de l'année, d'un projet de loi visant à rendre plus difficile l'achat de cannabis par les touristes dans les coffee shops, qui "doivent devenir plus petits et exclusivement orientés vers le consommateur local".

Dans les communes de Roosendaal et Bergen-op-Zoom (sud-ouest), proches de la frontière belge, la vente de cannabis est interdite depuis le 16 septembre.

La ville de Maastricht (sud-est) veut de son côté limiter, à partir de janvier 2010, l'accès à ses coffee shops aux seuls détenteurs d'une carte de membre, qui ne pourront plus acheter que trois grammes maximum de cannabis, payables par carte bancaire exclusivement.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés