LECTURE: "2008, l'année des séries TV"

©Photo News

Impossible désormais d'échapper à l'emprise des séries télévisées sous peine de passer pour un ignare, voire pire. Entre amis ou collègues, on ne discute (quasiment) plus d'un film de Truffaut ou de Ford passé la veille à la télévision, mais bien de savoir comment va se terminer la saison 3014 de Lost ou de Prison Break. Pour paraphraser une publicité, à chacun ses valeurs.

(l'écho) - Véritable phénomène de société, les séries occupent désormais une place prépondérante dans le paysage audiovisuel. Si, voici quelques années, les films servaient de locomotive aux chaînes de télévision, il n'en plus question aujourd'hui. Ou du moins, ils ne sont plus les seuls à remplir cette fonction.
La vraie vedette du prime time c'est elle: la série, annoncée à grands coups de publicité et de révélations "people" sur les acteurs.
Impossible pour une chaîne de faire l'impasse sur ces séries diffusées par saison, venues en droite ligne des Etats-Unis. Pour le non-initié, elles semblent toutes se ressembler.
Vraiment?

Ce guide dédié aux années 2000 tend au contraire à proposer un large éventail de séries en mettant en évidence celles qui sortent de l'ordinaire. Et, tandis que les Sopranos montent au Septième Ciel Belgique avant de rejoindre le Melting Pot Café, les femmes au foyer désespérées rencontrent le Docteur House Sous le soleil avant de prendre le chemin de Rome.
L'annuaire 2008 vise haut. Son ambition est bien affichée: devenir aux dévoreurs de séries ce que le Michelin est aux gourmets: incontournable.
Vendu sous un prix correct, le guide distille au fil des pages de nombreuses informations précises sur les acteurs, les tournages sans oublier les anecdotes moins connues. Le tout avec humour. Si les séries US occupent le haut du pavé dans l'annuaire, la parole est donnée également aux séries françaises (Commissaire Moulin, Sous le soleil,...), britanniques (comme Life on Mars), allemandes ou belges.
Et pour les nostalgiques des séries diffusées dans les années 80 qui faisaient le bonheur des dimanches, les auteurs ont pensé à eux.
Un large chapitre revient ainsi sur le succès de ces séries disparues du petit écran et qu'il est désormais possible de retrouver en DVD. Remercions au passage les éditeurs pour ces madeleines de Proust télévisuelles. De Columbo à  Magnum en passant par Starsky et Hutch (aah la Ford Torino rouge et blanche!) ou l'increvable Petite maison dans la prairie dont les bobines sont usées à force de diffusions.

"Bonjour chez vous!" aurait clôturé un célèbre numéro 6 d'une série non moins célèbre et devenue carrément culte: Le Prisonnier. Que les jeunes lecteurs nous pardonnent de parler d'une série du siècle passé!


Philippe Degouy

2008, l'année des séries. Par Martin Winckler, Marjolaine Boutet. Editions Hors Collection. 17 euros environ. 207 pages.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés