LECTURE: "GIGN, les secrets d'une unité d'élite"

Rédigé par un ancien officier du GIGN, cet essai se veut plus une étude sociologique qu'une révélation de secrets tactiques. Et c'est aussi bien. On y découvre au gré de la lecture les forces et faiblesses d'hommes confrontés à la violence au quotidien. Une équipe soudée souvent tributaire de décisions parfois arbitraires émises par les autorités politiques.

(l'écho) - GIGN. Quatre lettres qui désignent le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale. Une unité d'élite française créée en 1974 qui symbolise ordre et efficacité."Même mort, les détracteurs diront de vous que vous étiez un homme du GIGN. Quand on épouse le groupe, c'est pour toujours." Sauf pour l'auteur, Jean-Luc Calyel. Ex-patron de l'un des quatre groupes d'interventions du GIGN, il se livre dans cet essai sur son passé, son expérience d'homme de terrain. Libéré de ses devoirs de réserve, l'auteur livre ses pensées, ses colères surtout, et son manque de compréhension de la pensée politique parisienne, bien éloignée des contraintes de terrain.

Avec leur tenue noire et leur armement sophistiqué, les citoyens peuvent commettre l'erreur de les prendre pour des soldats enragés. Au fil des pages, on découvre peu à peu une autre vérité. Le reflet fidèle de cette unité. Des hommes bien entraînés et capables de donner la mort certes, mais en tout dernier recours. "Une reddition en douceur prévaut toujours sur celle qui engendre la douleur." Préserver la vie jusqu'à son extrême limite.
Par ailleurs, le secret de l'unité dont il est fait mention dans le titre réside pour une large part dans la cohésion du groupe. "Chaque âme représente un petit monde, un monde qui, mis bout à bout, forme un tout. Une fusion des êtres qui ne font qu'un. un comme l'unité". Un groupe soudé au détriment de la vie de famille et sociale. Inexistante ou presque dans cet état d'alerte permanent.

Rédigé comme un roman, ce document se veut un joli portrait de ces hommes de l'ombre, toujours en première ligne pour dénouer les plans de malfaisants, de désespérés ou de terroristes déterminés.A cet égard, l'auteur revient sur l'événement le plus important survenu au cours de l'histoire du groupe: le détournement par des terroristes d'un Airbus d'Air France sur l'aéroport de Marseille en décembre 1994. Un assaut auquel a participé l'auteur et raconté avec bon nombre de détails restés à ce jour inédits. Avec toujours ces doutes et ces colères devant des décisions politiques pas toujours cohérentes.
"Localiser le danger. Vite, très vite. Le discerner parmi les innocents. L'évaluer. le neutraliser si possible. L'anéantir si nécessaire. En une seule fois. Une seconde sous la menace d'un canon représente souvent une éternité pour l'homme à genoux. charge à nous d'inverser l'histoire. Son histoire."

"Dormez tranquilles, braves gens, nous veillons sur vous".

Philippe Degouy

GIGN, les secrets d'une unité d'élite. par Jean-Luc Calyel. Editions le cherche midi. 336 pages. 17 euros environ

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés