LECTURE: Jules Verne. Les romans des îles

Envie d’une bonne lecture dépaysante? De vous retrouver sur une île déserte, ou quasi, pour éviter la crise? Les éditions Omnibus vous invitent alors à suivre Jules Verne sur ses îles imaginaires.

Bonne idée de la part des éditions Omnibus de rassembler ces quatre romans de Jules Verne construits autour d’une île. Une petite sélection qui permet néanmoins de voir toute la diversité de l’imagination de l’auteur.
De quoi se souvenir également de ses lectures d’antan avec une certaine nostalgie, même si le style vernien a quelque peu vieilli (comme nous d’ailleurs). Figurent ici : L’île mystérieuse, Seconde Patrie, L’école des Robinsons et L’île à hélice. A notre avis, il manque l’excellent Deux ans de vacances, mais bon.
Des récits d’aventure lointaine rédigés par un auteur qui avait passé son enfance à Nantes. A 11 ans, l’appel de la mer fut trop fort pour le gamin qui fut rattrapé de justesse par son père alors qu’il voulait se faire mousse sur un navire en partance pour les Indes.
L’île mystérieuse qui débute le volume constitue sans doute le récit de survivants sur une île " déserte " le plus connu et le plus lu avec le Robinson Crusoë de Daniel Defoe et Le Robinson Suisse de Johann David Wyss. Plus de 44.000 exemplaires ont ainsi été vendus du vivant de l’auteur.
Et quel adolescent déluré n’a jamais rêvé d’aventures en lisant ce récit qui mélange plusieurs genres littéraires ? Moins connu, le récit L’île à hélice est davantage humoristique que les autres volumes rassemblés. Il raconte les péripéties de quatre musiciens embarqués sur une île flottante propulsée par des hélices et qui contient une ville uniquement habitée par des riches. Une société utopique qui finit mal.
A découvrir aussi, Seconde Patrie. Un roman qui fait suite au Robinson suisse de Rudolph Wyss. Ici l’île devient une mère nourricière pour les naufragés qui vont construire une Nouvelle-Suisse.
Mais pourquoi cette attirance de Verne pour l’île ? Laissons la parole à Claude Aziza, auteur du dossier qui accompagne les romans rassemblés.
"L’île est avant tout un monde où tout peut satisfaire le naufragé ou le lecteur : il peut, enfin, redevenir un petit garçon délivré du joug maternel et tout occupé à la construction de cabanes sans être obligé d’aller se laver les mains avant le repas. C’est cela, chez Verne, que l’île. "
L’intégrale se complète de repères chronologiques, d’un petit atlas vernien, de l’univers de Jules Verne de A à Z et d’un petit inventaire des îles verniennes.
Bref, de quoi se changer les idées et voir si on a gardé une part de son âme d’enfance.

Philippe Degouy
philippe.degouy@lecho.be

Jules Verne. Les romans des îles. 1152 pages. 26 euros. Editions Omnibus.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés