Publicité

Les accros de l'internet consacrent moins de temps à réfléchir

Les personnes consacrant plus d'une heure par jour à surfer sur la toile en dehors des heures de travail ont un mode de vie différent de leurs concitoyens et consacrent moins de temps à réfléchir, conclut une étude de Statistique Canada dévoilée mercredi.

(afp) Les "grands consommateurs" d'Internet sont moins actifs, plus solitaires, passent moins de temps avec leurs enfants ou l'être aimé et sont moins enclins à sortir, indique l'enquête menée auprès de 20.000 Canadiens en 2005 par l'Institut officiel de la statistique. "Ils consacrent aussi significativement moins de temps que les non-utilisateurs (de l'Internet) à un travail rémunéré et aux tâches domestiques et passent moins de temps à dormir, se détendre, se reposer ou réfléchir", poursuit l'étude sur l'emploi du temps des Canadiens. S'ils consacrent moins de temps à la réflexion, les internautes passent plus de temps un bouquin entre les mains que les non-utilisateurs d'Internet, précise l'étude. Les accros d'Internet passent près de deux heures de plus par jour seuls que les non-utilisateurs et interagissent davantage grâce à leur clavier consacrant ainsi moins de temps au mode traditionnel d'interaction humaine, de personne à personne, a constaté l'institut. Quelque 60% de ces "grands utilisateurs" de l'Internet sont des hommes et une proportion plus importante d'entre eux que la moyenne poursuit des études ou est au chômage, poursuit l'établissement.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés