Les enchères d'art moderne et impressionniste battent des records à Londres

Les ventes d'art impressionniste et moderne ont battu cette semaine des records à Londres, dynamisées par de nouveaux acheteurs de Russie, du Proche-Orient et d'Asie, qui s'ajoutent aux clients traditionnels européens et américains.

(AFP) L'art contemporain a également enregistré des records: "The Splash" (1966), qui a fait connaître au monde entier David Hockney et reste une "image emblématique des années 60", s'est adjugé 2,9 millions de livres (4,28 millions d'euros) mercredi, établissant un record mondial pour l'artiste britannique, a annoncé Sotheby's. Les enchères d'art impressionniste et moderne chez Sotheby's, qui ont pris fin mardi soir après deux jours, ont engrangé 110 millions de livres (160 millions d'euros). C'est le montant "le plus élevé jamais réalisé pour des enchères à Londres", a commenté la maison qui, avec Christie's, domine ce marché. Parmi les pièces maîtresses, une toile de Modigliani, un portrait de son épouse et muse Jeanne Hébuterne, s'est arraché à 16,3 millions de livres (23,9 millions EUR), alors qu'il était estimé à entre 8,5 et 12 millions de livres. Vingt lots se sont vendus pour plus de 1,46 million d'euros. Un pastel de Degas, "La Sortie du bain", qui avait appartenu au baron Bob Guccione, fondateur de la revue érotique Penthouse, a été adjugé à 6,78 millions de livres (9,8 millions EUR) au cours de la même vente. "Les offres sont venues d'aussi loin que la Russie, le Proche-Orient ou l'Asie, tout comme des centres traditionnels d'Europe et des Etats-Unis", a expliqué Melanie Clore, vice-présidente de la maison d'enchères pour l'Europe. "Les offres sont venues du monde entier, avec de nouveaux acheteurs rivalisant vigoureusement avec les clients de longue date", a-t-elle ajouté. Sotheby's a parlé pour 2006 d'une "année phénoménale", tant à Londres qu'à New York. Chez Christie's, où les enchères devaient s'achever mercredi soir après la vente de plusieurs Cézanne, Picasso, Renoir, Manet et Pissarro, les ventes avaient déjà totalisé 127 millions d'euros lundi soir. "C'est un record pour Christie's à Londres", a relevé son directeur pour l'Europe Jussi Pylkkanen. Les acheteurs venaient surtout d'Europe et des Etats-Unis, mais aussi de Russie. Les Asiatiques, plus intéressés par l'art contemporain, étaient très minoritaires, a expliqué la maison. "Tournesols fanés", du peintre expressionniste autrichien Egon Schiele, un chef-d'oeuvre volé par les nazis et disparu pendant 60 ans, y a notamment été vendu pour 11,7 millions de livres (17,2 millions d'euros). Christie's et Sotheby's, qui se partagent l'essentiel du marché de l'art, estiment à 476 millions d'euros la valeur totale des oeuvres qui devaient changer de mains cette semaine à Londres, la deuxième place mondiale du marché de l'art après New York.

(Photo: Belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés