Mauresmo brise le rêve de Henin

Amélie Mauresmo, en remportant pour la première fois le simple dames des Internationaux de Grande-Bretagne de tennis, samedi après-midi sur le gazon de Wimbledon, 3ème volet du Grand Chelem, a empêché notre compatriote Justine Henin-Hardenne de s'imposer dans le seul tournoi majeur qui manquait à son palmarès et ainsi de rentrer dans l'Histoire du tennis féminin.

(belga) En finale, la Française, 1ère joueuse mondiale et 1ère tête de série, a battu notre compatriote Justine Henin-Hardenne, 3-ème au classement WTA et tête de série N.3, en 3 manches: 2-6, 6-3, 6-4 en 2 heures et 2 minutes.

C'est la deuxième victoire de Mauresmo, 27 ans, dans une épreuve du Grand Chelem après l'Open d'Australie au mois de janvier et la première d'une Française à Wimbledon depuis Suzanne Lenglen en 1925.

A Melbourne, elle s'était déjà imposée contre Henin-Hardenne en finale. Nore compatriote avait abandonné au début du deuxième set à cause de problèmes gastriques.

Attaquant d'entrée de jeu et se montrant directrice des échanges, la Rochefortoise illustrait pourtant parfaitement son discours d'avant-match, où elle affirmait que pour gagner Wimbledon il fallait se montrer audacieuse et toujours aller de l'avant. Dans le 1er jeu, elle prenait l'avantage à sa 3ème balle de break pour confirmer ensuite avec son service à suivre (2-0). Même si Mauresmo rentrait progressivement mieux dans la partie, Henin-Hardenne conservait son avance d'un break jusqu'à 4-2. Dans le 7ème jeu, la Belge prenait définitivement l'ascendant pour le gain du 1er set en profitant de sa 4ème balle de break pour s'échapper à 5-2, service à suivre. La championne olympique clôturait en beauté la 1ère manche en 31 minutes sur un jeu blanc, transformant sa 1ère balle de set sur un aces: 6-2.

Mais en tennis, les circonstances peuvent vite s'inverser. Ce qui pouvait s'assimiler à une punition pour la Française dans le 1er set, avait pour effet de la relancer dès l'entame du deuxième. La Belge, déconcentrée et commettant beaucoup de fautes, laissait la N.1 mondiale s'échapper à 3-0, puis 4-1, avant de réagir quelque peu en réussissant le contre-break dans le 7ème jeu, sur une des rares erreurs de la joueuse picarde. Renouvellant de bonnes intentions en repartant vers l'avant, la championne olympique manquait ensuite quelque peu de chance et se faisait à nouveau ravir son service pour se faire mener 3-5. Loin de se décourager, la Rochefortoise héritait encore de 2 balles de break dans le 9ème jeu - sans pourvoir les conclure - et s'inclinait dans la deuxième manche sur un aces de Mauresmo, à l'issue de sa 1ère balle de set: 6-3 après 50 minutes de jeu.

Dans la manche décisive, le mental de la Française, pourtant si souvent décrié, sembla plus solide que jamais. Au contraire de la Belge qui multipliait les fautes et peinait à transformer les rares points faciles qui s'offraient à elle. Mauresmo faisait le break dans le 3ème jeu pour prendre un avantage qui allait s'avérer déterminant. Les deux joueuses remportaient tous leurs jeux de service à suivre, si bien qu'à 5-4 Mauresmo servait pour s'imposer pour la première fois sur le gazon de Wimbledon. S'appuyant comme lors de tout son match sur une première balle performante, la Française profitait d'une dernière balle d'Henin-Hardenne dans le filet pour s'imposer 6-4 en 41 minutes de jeu.

Photo: Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés